5
(3)

Après de nombreuses recherches et 2 ans à investir chez ce courtier, je commence à maîtriser le produit. Je vous propose mon avis complet sur Interactive Brokers en 2024, aussi connu sous le nom IBKR ou IB. C’est le plus grand courtier au monde, il est d’ailleurs coté en bourse, avec une capitalisation de plus de 50 milliards de dollars.

Il se place naturellement comme une référence mondiale avec un nombre important de fonctionnalités et de produits financiers. Alors, à qui est destiné ce courtier ? Quelles sont ses fonctionnalités ? Mais aussi ses points forts et ses points faibles ?

L’objectif de cet article est d’expliquer en détail mon avis sur Interactive Brokers et ce que ce courtier a à vous offrir.

Table des matières

Interactive Broker : mon avis sur ce courtier en bourse

À mon avis, Interactive Brokers est un excellent courtier pour les profils expérimentés et les traders grâce à ses fonctionnalités poussées et la présence d’une API qui permet d’interagir avec des applications tierces. C’est aussi le courtier qui propose le plus de produits financiers (plus de 100 000 actions !) avec des frais parmi les plus compétitifs du marché.

Parmi les fonctionnalités, on retrouve :

  • La rémunération des liquidités ;
  • Le fractionnement ;
  • Les plans d’investissements ;
  • Plus de 25 devises ;
  • Le prêt d’action ;
  • La vente à découvert ;
  • Le prêt sur marge ;
  • La fameuse API ;
  • Etc.

Cependant, IBKR n’est pas à mettre entre toutes les mains à cause d’une expérience utilisateur relativement complexe qui perdra les débutants et demandera un temps d’adaptation. Ce n’est pas que l’interface soit vieillotte : c’est simplement que le nombre de fonctionnalités et de produits disponibles rendent le tout difficile à appréhender.

Points forts

  • La plus grande sélection de titres financiers (actions, obligations, etc.)
  • De très nombreuses fonctionnalités
  • Des frais de transaction compétitifs
  • Des frais de change très compétitifs (0,002 %)
  • Service client joignable par téléphone
  • Une interface très riche…

Points faibles

  • … Mais qui demande une certaine maîtrise
  • L’inscription et les débuts peuvent être déroutants (UX)
  • Même la structure de frais n’est pas simple
  • Un rapport fiscal puissant, mais pas adapté aux Français
  • Peu d’intérêt pour les petits portefeuilles

À qui s’adresse le courtier Interactive Brokers ?

Globalement, l’utilisation d’Interactive Brokers s’adresse à un public relativement expérimenté ou avec de gros portefeuilles. Que vous ayez un profil investisseur ou trader, l’outil me semble adapté. L’idéal est d’avoir de l’expérience en investissement en bourse pour ne pas être perdu avec les termes et différents outils que la plateforme propose.

Par ailleurs, Interactive Brokers ne propose pas de produits spécifiquement réglementés en France comme le PEA ou l’assurance-vie.

Les avis clients sur Interactive Brokers en juin 2024

Sur Trustpilot, en juin 2024 les avis sur Interactive Brokers sont bons mais pas exceptionnels, avec une note de 3,4/5 pour 2 687 avis.

Avis client IBKR sur Trustpilot en mai 2024
Avis client IBKR sur Trustpilot en mai 2024

C’est une note assez moyenne pour un courtier en bourse et l’avis des investisseurs est très polarisé puisque 24 % donnent un score de 1 et 63 % un score de 4 ou plus.

Ces avis sur Interactive Brokers reflètent très bien mon avis !

La plupart des avis négatifs concernent :

  • L’expérience utilisateur, qui est complexe ;
  • Un processus d’inscription un peu ardu ;
  • Ou encore un service client qui n’est pas toujours à la hauteur même s’il est réactif.

À côté de cela, beaucoup d’avis utilisateurs louent le nombre de fonctionnalités et de produits financiers disponibles.

Voici l’avis d’un client IBKR qui représente bien ce que j’essaye de vous expliquer :

Un avis client Interactives Brokers
Un avis client Interactives Brokers

Présentation générale de Interactive Brokers

Interactive Brokers est le plus grand courtier au monde, présent dans 200 pays et avec plus de 150 places de marché accessibles. La société est elle-même cotée aux États-Unis. C’est aussi un courtier avec une longue histoire, qui a commencé en 1977, dont le père fondateur est toujours président et principal actionnaire de la société.

Aujourd’hui, Interactive Brokers se veut comme un courtier très complet. Son objectif est d’apporter le plus de services possible, que ce soit aux investisseurs particuliers, mais aussi aux professionnels de la finance ou du trading. C’est pour cela que l’on dispose d’un panel impressionnant de fonctionnalités et de produits.

Ce courtier en bourse est réglementé dans 9 pays différents, auprès de régulateurs parmi les plus sérieux, dont la SEC (l’AMF des USA), mais aussi auprès de régulateurs aux quatre coins du monde pour servir le plus d’investisseurs possible.

Type plateforme Courtier en bourse
Régulateur CBI (Ireland)
CSSF (Luxembourg)
+ 7 autres (USA, Canada, Royaume Uni, Hong Kong, Australie, Hongrie et Singapour)
Pays USA 🇺🇸
Dirigeant et principal actionnaire Thomas Peterffy (CEO)
Année de création 1977
Avis clients (Trustpilot) 3,6 / 5
Investissement minimum Aucun minimum
Nombre d’investisseurs et montants actifs 2 500 000 utilisateurs
400 000 000 000 $ d’actifs
Produits financiers proposés ✅ Action
✅ Obligation
✅ ETF
✅ Fonds d’investissement
✅ Matière Première
✅ Cryptomonnaies (Au travers d’ETP)
✅ Produits complexes
✅ Forex
Fonctionnalités ✅ Compte Titre
✅ Comptes en devise
❌ PEA ou PEA-PME
✅ Compte démo
✅ Transfert de compte
✅ Plan d’investissement (DCA)
✅ Fractionnement
✅ Rémunération compte dépôt
✅ Vente à découvert
✅ Prêt d’actions rémunéré
✅ API pour logiciels tierces
Bonus parrainage Pour le découvrir utilisez ce lien

Listes des produits disponibles sur Interactive Brokers

Liste des produits disponibles sur Interactive Brokers

Interactive Brokers est le courtier grand public qui propose le plus de produits financiers de très loin.

On retrouve dans cette sélection :

  • 100 000 actions ;
  • 100 000 obligations ;
  • 13 000 ETF/ETP ;
  • 20 000 fonds d’investissements ;
  • 50 produits sur cryptomonnaies (ETP) ;
  • 100 produits sur matières premières ;
  • 100 paires forex ;
  • 1 000 000 produits complexes ;
  • 7 000 CFD.

C’est le courtier le plus complet que je connaisse, pour retrouver ces produits, vous pouvez vous inscrire à Interactive Brokers.

Les frais d’Interactive Brokers : mon avis

C’est l’un des avantages de ce courtier puisque les frais d’Interactive Brokers sont parmi les plus faibles du marché. Vous pouvez retrouver leur grille tarifaire sur cette page. Les frais affichés ici incluent les frais de gestion de 1 € que Interactive Brokers facture sur la plupart des ordres.

Les 2 plans tarifaires existants

Interactive Brokers propose deux formules tarifaires aux investisseurs.

Vous devrez faire votre choix dans le paramétrage de votre compte :

  • La tarification fixe (Fixed) : le frais prélevé sera proportionnel au montant de l’ordre ou au nombre de titres pour les actions US. Ces frais ont une base plus élevée mais incluent un ensemble de frais tiers que vous n’aurez donc pas à payer en supplément ;
  • La tarification dégressive (Tiered) : le frais est également proportionnel au montant de l’ordre mais il est aussi dégressif avec votre volume de transactions mensuel (premier palier entre 300 000 € et 50 000 000 € /mois selon le pays) et vous devrez vous acquitter en supplément des frais de tiers :
    • frais de bourse,
    • frais de compensation,
    • frais intermédiaires.
Plan tarifaire d'Interactive Brokers
Plan tarifaire d’Interactive Brokers

Ces frais tiers dépendent du marché sur lequel vous achetez ou vendez et du type d’instrument financier. Il n’est pas forcément facile de savoir si la tarification dégressive est systématiquement avantageuse ou non.

En plus de cela, selon le pays où est cotée l’action, vous pourrez exécuter votre ordre sur différents marchés qui ont des tarifications et fonctionnements différents. À ce stade, vous commencez à comprendre pourquoi certains trouvent cela compliqué. Il faut prendre un peu de temps pour optimiser vos frais.

D’ailleurs, on peut noter que même si IBKR ne propose pas de PFOF (Payment for Order Flow) par défaut, j’ai au moins pu trouver une place qui fait du PFOF sur IBKR (Gettex). Je vous invite à être prudent et à éviter cette “place”.

Les frais de transaction en actions et ETF

Les frais de transaction sont variables, avec un montant minimum.

Ils suivent 2 modèles de facturation.

En Amérique du Nord, en fonction du nombre d’actions achetées, par exemple :

Marché Tarification fixe (Fixed) Tarification dégressive (Tiered)
USA 0,005 $ par action (1$ minimum) 0,0035 $ par action (0,35$ minimum)
+ Frais de bourse, compensation et d’intermédiaire
Canada 0,01 CAD par action (1 CAD minimum) 0,008 CAD par action (1 CAD minimum)
+ Frais de bourse, compensation et réglementaire

Partout ailleurs, en fonction du montant investi, par exemple :

Marché Tarification fixe (Fixed) Tarification dégressive (Tiered)
France 0,05 % du montant de la transaction (3 euros) 0,05 % du montant de la transaction (1,25 euros)
+ Frais de bourse et compensation
Allemagne 0,05 % du montant de la transaction (3 euros) 0,05 % du montant de la transaction (1,25 euros)
+ Frais de bourse, compensation et réglementaire

Le frais est en moyenne de 0,05 % et des minimums généralement entre 1 et 3 €.

Il est primordial de noter que sur certains marchés les frais dégressifs sont souvent intéressants, mais cela peut ne pas toujours être le cas, soyez vigilant !

Les frais sur les obligations

Le nombre d’obligations disponible sur Interactive Brokers est une grande force du produit. En plus de cela, les frais y sont particulièrement accessibles :

  • Pour les 10 000 premiers euros, les frais sont généralement de 0,1 % ;
  • Puis 0,015 % à 0,035 % pour les sommes au-dessus de 10 000 € ;
  • Il y a parfois un minimum de 1 € à 5 € selon l’origine et le type d’obligation (2 € sur les obligations européennes, 6 AUD en Australie) ;

Les obligations semblent pouvoir s’acheter par lot de 1 000 $/€.

Les frais de change

La stratégie de frais de change est un des gros points forts d’IBKR en termes de tarification. La tarification est de 0,002 % du montant (il n’y a pas d’erreur) avec un minimum de 2 USD.

Vous avez tout intérêt à faire du change avec de gros montants que vous investirez dans plusieurs actifs ou en plusieurs fois ensuite, cela est rendu possible grâce aux comptes en devises.

Le PFOF : la place de marché Gettex

Je vous déconseille formellement la place de marché Gettex pour les ordres en Allemagne. Lorsque vous passez un ordre sur Gettex, cet ordre n’atterrit pas directement sur la place de marché où l’action est cotée, mais chez un intermédiaire qui exécutera l’ordre où cela lui sera le plus opportun.

C’est le fonctionnement du Payment for Order Flow (PFOF). Interactive Brokers est payé pour apporter des ordres à cette place. Cependant, comme elle exécute les ordres où cela l’arrange, les ordres sont susceptibles de ne pas être exécutés dans le meilleur intérêt de l’investisseur (vous).

Il existe un conflit d’intérêt important pour l’intermédiaire (Gettex), cela se matérialise, d’après certaines études, par un surcoût moyen de 0,1 %.

Bref, le plus simple est de ne pas passer d’ordres sur cette place de marché et, si vous êtes en dehors des horaires de marché classique, de créer un ordre à limite.

Les autres frais chez Interactive Brokers

Interactive Brokers propose un ensemble de produits qui ont leur propre tarification :

  • Les frais sont en général de 0,25 € à 1 € par contrat pour les produits complexes (options, warrants, etc.) en fonction du volume ;
  • Les frais sur cryptomonnaie sont de 0,18 % de la transaction (1,75 $ minimum) ;

Les frais ne sont pas toujours simples à comprendre, alors je vous invite à aller consulter la grille tarifaire pour voir les frais qui vous intéressent.

Comment ouvrir un compte sur Interactive Brokers ?

Interactive Brokers est un courtier complet, et son parcours de souscription l’est également. L’inscription à Interactive Brokers est un processus qui peut prendre une quinzaine de minutes, et comme pour la plupart des courtiers, il faudra attendre quelques heures à quelques jours la vérification de vos pièces avant de pouvoir y investir.

Il est important de noter que vous pouvez ouvrir un compte personnel mais aussi un compte société pour votre société.

Pour cela, il faudra au minimum :

  • Créer un identifiant ;
  • Renseigner vos données personnelles ;
  • Votre expérience dans l’investissement ;
  • Ajouter des documents qui prouvent votre identité et votre lieu de vie.
Processus d'inscription d'Interactives Brokers - Avis 2024
Processus d’inscription d’Interactives Brokers

Vous pourrez aussi rapidement :

  • Renseigner une personne de confiance à joindre en cas d’incapacité de votre part (accident, décès, etc.) ;
  • Paramétrer votre compte (gestion des frais par exemple).

Les nombreuses fonctionnalités d’Interactive Brokers

Interactive Brokers est un courtier en bourse qui offre un panel de fonctionnalités très large et permet aux investisseurs chevronnés et même aux traders professionnels de ne pas être limités.

Avant de vous partager certaines fonctionnalités plus poussées, je rappelle que parmi les plus basiques, Interactive Brokers :

  • Propose d’acheter et vendre un nombre important de produits financiers ;
  • Ne propose pas de PEA ;
  • Propose des plans d’investissement ;
  • Propose de l’investissement fractionné ;
  • Propose la rémunération des liquidités ;
  • Propose des comptes en devises.

C’est simple, en dehors des poches d’investissements régulés en France (PEA ou assurances-vie), à mon avis IBKR a le panel de fonctionnalités le plus large. Par exemple, il ne se contente pas d’avoir des comptes multidevises en 3-4 devises comme la plupart de ses concurrents, c’est plus de 25 devises auxquelles vous aurez accès, dont une grande partie bénéficie d’une rémunération des liquidités.

Améliorer votre rendement grâce à la rémunération des liquidités sur IBKR

Sur IBKR, vous pouvez détenir plus de 25 monnaies différentes, et pour la plupart d’entre elles, vous pourrez être rémunéré.

Contrairement à une plateforme comme Trade Republic :

  • Vous n’êtes pas rémunéré dès le premier euro, mais généralement à partir d’un équivalent de 10 000 € ;
  • Mais il n’y a pas de limite de montant, vous pouvez déposer et être rémunéré sur 10 000 000 € si vous le souhaitez.

Par exemple, en mai 2024, pour le dollar, vous êtes rémunéré à 4,83 % annuel au-delà de 10 000 $. Pour l’Euro, vous serez rémunéré à 3,408 % au-delà de 10 000 €.

Parier sur la baisse d’une valeur avec la vente à découvert avec Interactives Brokers

La vente à découvert vous permet de vendre une action que vous ne possédez pas réellement et ainsi de la racheter plus tard. L’objectif de la vente à découvert est de se protéger de la baisse d’une valeur ou de spéculer sur cette dernière.

Tous les produits ou toutes les actions ne sont pas éligibles à la vente à découvert, mais cela est possible sur de nombreux marchés et de nombreuses actions.

Je rappelle que la vente à découvert est à réserver aux plus expérimentés ; je vous la déconseille formellement si vous avez un profil d’investisseur long terme « classique ».

Le prêt sur marge : Une possibilité d’effet de levier

Le prêt sur marge permet de faire levier sur son propre portefeuille. Par exemple :

  • Si vous détenez un portefeuille de 10 000 € d’actions ;
  • Le courtier vous autorise à acheter 5 000 € d’actions supplémentaires pour faire levier sur votre portefeuille ;
  • Ces 5 000 € augmentent également votre portefeuille et donc le levier possible.

Je ne l’ai jamais essayé sur IBKR, mais il semble qu’il soit nécessaire d’avoir un portefeuille supérieur à 100 000 $ pour pouvoir l’utiliser. Par ailleurs, il est préférable d’avoir un portefeuille important pour profiter de taux d’emprunt intéressants puisque pour les 100 000 premiers euros empruntés, le taux d’emprunt est assez élevé (plus que sur DEGIRO). Au-delà, cela devient intéressant.

⚠️ Attention : si votre portefeuille chute trop à cause de l’effet de levier, vous pouvez être liquidé, c’est-à-dire que Interactive Brokers vend tout ou partie de vos titres pour rembourser ce crédit.

Prêter vos actions pour améliorer votre performance

Il s’agit d’un programme qui vise à apporter un complément de rémunération à l’investisseur au travers du prêt d’actions. Ainsi, les actions que vous détenez sur IBKR pourront être prêtées à d’autres investisseurs en échange d’un collatéral. Cela permet, par exemple, à l’emprunteur de faire de la vente à découvert.

Pour ce prêt, les emprunteurs payent un taux d’intérêt et IBKR partage la commission avec vous. 50 % des revenus du prêt vous reviendront, permettant ainsi d’avoir un complément de rendement de quelques dixièmes de pourcent par an, sans action de votre part.

Pour en profiter, il faudra avoir un portefeuille d’un minimum de 50 000 $.

IBKR vous permet d’étudier les sociétés aux nombreuses données disponibles

Bien que l’interface d’Interactive Brokers soit complexe et délicate à prendre en main, il faut avoir conscience que ce broker fournit un nombre d’informations très important. C’est le cas pour les informations sur les sociétés. Pour y accéder, il faudra :

  • Rechercher votre action dans la barre de recherche (1) ;
  • Puis sélectionner « Fondamentaux » (2) ;
  • Et naviguer dans la douzaine d’onglets qui apportent différentes informations (3).
Information disponible sur la société sur IBKR
Information disponible sur la société sur IBKR

Vous retrouverez également les dernières actualités d’une entreprise depuis l’onglet « Actualités ».

L’API Interactive Brokers pour se connecter à des logiciels tierces

IBKR, ce n’est pas “seulement” le courtier en bourse dont je vous parle. La société fournit également une API, une interface de programmation qui vous permet d’interagir avec IBKR, ce qui permet à des applications tierces de se brancher directement à IBKR et de vous apporter des services complémentaires.

Aujourd’hui, ce sont plus de 700 applications qui permettent d’investir, d’obtenir des conseils ou différents services autour de votre investissement.

Des avis mitigés pour le service client d’IBKR

Le service client est joignable par email, téléphone au +41 41 562 0902 ou par chat. Le service client est relativement disponible, mais tout le monde ne semble pas satisfait. Les avis sont mitigés sur ce point. Je n’ai pas eu à le tester, alors je ne peux pas vous faire de retour personnel.

Contacter Interactive Borkers
Contacter Interactive Borkers

Comment ouvrir un compte chez Interactive Brokers ?

L’ouverture du compte chez Interactive Brokers est un peu plus complexe qu’ailleurs, mais la base reste la même :

  • Visitez le site web d’Interactive Brokers et cliquez sur « Ouvrir un compte ».
  • Remplissez le formulaire d’inscription avec vos informations personnelles.
  • Fournissez les documents nécessaires pour la vérification de votre identité (pièce d’identité & justificatif de domicile).
  • Effectuez un dépôt initial pour commencer à investir.

La vérification est généralement rapide, ce qui vous permet aux utilisateurs de commencer à trader sous quelques jours maximum. La complexité se trouve dans la complétude de cette inscription. Vous devrez inscrire un « contact de confiance » dans le cas où vous ne seriez plus joignable, paramétrer votre compte et le sécuriser.

Interactive Brokers propose-t-il un IFU pour la déclaration fiscale ?

Il est important d’aborder la question fiscale quand on donne son avis sur un courtier comme Interactive Brokers. En effet, il n’est pas forcément simple de déclarer les gains obtenus sur votre CTO. Interactive Brokers ne propose pas d’IFU mais un rapport annuel.

Le format du rapport annuel n’est pas très adapté aux investisseurs français, cependant, on peut trouver sur internet des contenus pour nous aider à réaliser cette déclaration à partir du rapport fourni par IBKR.

Les axes d’amélioration de Interactive Brokers

Un rapport fiscal plus adapté aux Français

Le rapport fiscal disponible sur Interactive Brokers est complet, il permet de retrouver les informations pour réaliser votre déclaration. Cependant, il serait intéressant d’avoir des « options » sur ce rapport pour le rendre plus compatible avec la déclaration française.

Par exemple, en regroupant les dividendes et impôts prélevés à la source par pays de cotation pour faciliter la déclaration.

Une inscription plus simple

L’inscription est toujours un moment délicat dans un produit. Si elle est trop compliquée, les potentiels clients risquent d’abandonner. Il serait bien de la rendre plus simple et de permettre la saisie de certaines informations une fois le compte ouvert pour « alléger » la procédure initiale.

Amélioration de l’expérience utilisateur

Dans la même veine que le processus d’inscription, l’expérience utilisateur pourrait être plus simple. L’interface affiche beaucoup d’informations et les investisseurs ne sont pas pris « par la main » pour la découvrir et monter en compétence.

Le top serait de proposer plusieurs « niveaux » d’interface afin de contenter tous les publics avec une interface plus simple pour les débutants. D’ailleurs, c’est déjà disponible aux USA avec IBKR Lite. Il faudrait peut-être reprendre l’idée de fournir une application « lite ».

La complexité des frais

Bien qu’il soit facile de trouver l’information dans la brochure tarifaire, je trouve que les frais ne sont pas lisibles, dans le sens où chaque actif, sur chaque marché, a des frais et des limites potentiellement différentes. Auquel il faudra ajouter les différentes modalités tarifaires. 🤯

Dans la mesure où IBKR offre l’accès à énormément de marchés, il est difficile de se souvenir des frais appliqués. Un modèle de frais plus simple serait bienvenu.

Comparaison : Interactive Brokers, Trade Republic, Degiro ou Saxo Banque ?

Interactive Brokers vs Trade Republic ?

Interactive Brokers et Trade Republic visent deux publics relativement différents. Interactive Brokers conviendra à un large public, du débutant à un profil expérimenté qui souhaite avoir une gestion active, contrairement à Trade Republic dont le public est plus limité.

Voici quelques éléments de comparaison supplémentaires :

  • Interactive Brokers propose toutes les places de marché, ce qui permet d’éviter le PFOF (hors place TDG) contrairement à Trade Republic ;
  • Interactive Brokers propose un nombre beaucoup plus important de titres financiers et de fonctionnalités ;
  • Les tarifs d’Interactive Brokers sont un peu plus élevés que Trade Republic, mais il ne faut pas négliger l’impact du PFOF sur Trade Republic ;
  • D’un point de vue régulation, les deux sont régulés par de grands régulateurs.

Pour en savoir plus sur ce courtier, je vous invite à consulter mon avis détaillé sur Trade Republic.

Interactive Brokers vs DEGIRO ?

Interactive Brokers et DEGIRO sont des outils assez similaires puisqu’ils offrent des comptes-titres ordinaires avec beaucoup de fonctionnalités. Cependant, Interactive Brokers est beaucoup plus accessible. IBKR me semble réservé à un public expérimenté :

  • DEGIRO et IBKR ne proposent qu’un compte-titre ordinaire (pas de PEA) ;
  • DEGIRO est accessible à tous ;
  • Interactive Brokers propose plus de titres financiers, de fonctionnalités et des cryptomonnaies ;
  • DEGIRO propose un rapport fiscal plus simple à utiliser que IBKR ;
  • Les frais de change d’IBKR sont très inférieurs à ceux de DEGIRO ;
  • Le prêt sur marge est moins cher chez DEGIRO ;
  • IBKR et DEGIRO sont régulés par de grands régulateurs, IBKR aura une garantie supérieure.

Pour en savoir plus sur ce courtier, je vous invite à consulter mon avis détaillé sur DEGIRO.

Interactive Brokers vs Saxo Banque ?

Interactive Brokers et Saxo Banque sont deux solutions similaires. Elles offrent des comptes-titres ordinaires avec des fonctionnalités poussées et ce sont toutes deux de très bonnes solutions.

Voici quelques éléments de comparaison supplémentaires :

  • IBKR propose un compte-titre ordinaire (CTO) ;
  • Saxo Banque propose aussi le PEA ;
  • Saxo Banque est plus facile d’utilisation ;
  • Interactive Brokers propose plus de titres financiers et de fonctionnalités ;
  • Saxo Banque propose des IFU et pas IBKR ;
  • Les frais de change d’IBKR sont très inférieurs à ceux de Saxo Banque ;
  • IBKR et Saxo Banque sont régulés par de grands régulateurs.

En conclusion : mon avis Interactive Brokers

À mon avis, Interactive Brokers est un courtier très intéressant si vous êtes un investisseur expérimenté et souhaitez le courtier avec le plus de produits possible ou recherchez certaines fonctionnalités poussées. Idéalement, il faudra un portefeuille relativement important (> 50 000 €) pour en profiter.

Pour les investisseurs qui cherchent d’autres produits relativement complets mais plus simples à utiliser, je vous invite à vous tourner vers :

Points forts

  • La plus grande sélection de titres financiers (actions, obligations, etc.)
  • De très nombreuses fonctionnalités
  • Des frais de transaction compétitifs
  • Des frais de change très compétitifs (0,002 %)
  • Service client joignable par téléphone
  • Une interface très riche…

Points faibles

  • … Mais qui demande une certaine maîtrise
  • L’inscription et les débuts peuvent être déroutants (UX)
  • Même la structure de frais n’est pas simple
  • Un rapport fiscal puissant, mais pas adapté aux Français
  • Peu d’intérêt pour les petits portefeuilles

FAQ pour tout savoir sur Interactive Brokers et vous faire un avis

Oui, Interactive Brokers est réglementé dans 9 pays, dont 2 européens, les USA, Hong Kong, etc.

Oui, vos dépôts sont garantis à hauteur de 20 000 € car Interactive Brokers est réglementé, ce qui leur permet cette garantie.

Non, Interactive Brokers ne propose pas de PEA actuellement. À ma connaissance, il n’en est pas question.

Oui, quelques cryptomonnaies sont disponibles directement, en plus des produits dérivés (fonds/ETF/ETP).

Interactive Brokers propose un rapport fiscal complet mais il n’est pas particulièrement adapté aux contribuables français. Cela demande un peu de travail pour assembler les données et réaliser sa déclaration, notamment pour les dividendes.

Oui, Interactive Brokers est susceptible de proposer des offres de bienvenue ou de parrainage régulièrement. Pour les découvrir, vous pouvez passer par ce lien

Disclamers et rappel des risques

Ce contenu est destiné exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier.

Il est important de rappeler que tout investissement présente des risques de perte totale ou partielle des sommes investies et que les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Avant d’investir, vous devez réaliser vos propres recherches et/ou consulter un conseiller financier professionnel.

Avez-vous apprécié ce post ?

Clique sur une étoile pour voté !