4.8
(23)

Avis Lendosphere – Dans son dernier rapport du 20 mars dernier, le GIEC a rappelé la nécessité de multiplier par 3 à 6 fois les capitaux alloués au climat pour limiter les effets du réchauffement climatique. C’est ce que permettent précisément les plateformes de crowdfunding d’énergies renouvelable (EnR), en donnant la possibilité à chacun d’investir directement à partir de quelques dizaines d’euros dans des projets concrets.

Parmi ces plateformes, Lendosphere s’est imposée depuis son lancement en 2014 comme un acteur de référence du crowdfunding EnR en France avec plus de 500 projets à son actif et 248 M€ collectés. La fintech parisienne nourrit de fortes ambitions de développement pour les prochaines années.

Après une présentation générale de Lendosphere, je vous partagerai dans cet article mon avis global sur la plateforme. J’aborderai ensuite de manière plus détaillée l’adossement au groupe 123 IM, les développements en cours (diversification sectorielle et géographique) et quelques axes d’améliorations possibles de la plateforme.

Table des matières

Rédaction de cet avis Lendosphere

Cet avis a été rédigé par Alexis, un membre de la communauté.Il a bien entendu été rémunéré et été libre dans la rédaction de cet article. L’article a été relu et certaines parties ont été reformulées pour avoir un style compatible avec le blog d’Investissements Faciles. C’est pourquoi dans certains paragraphes, j’interviendrai pour donner un avis complémentaire ou partager des données supplémentaires.

Mon avis sur Lendosphere

Après 2 ans, mon avis sur Lendosphere est positif. C’est un moyen simple et sans frais pour allouer son épargne dans des projets variés, porteur de sens et rémunérateur. Lendosphere rend accessible l’investissement dans des projets verts au plus grand nombre

Le ticket d’entrée débute à 50 € sans aucun frais pour l’investisseur. Néanmoins, attention : dans les faits, l’investissement minimum est souvent de 100 €, notamment sur les collectes ouvertes à tous.

Le flux de projet est régulier avec 3 à 4 projets ouverts à tous proposés chaque mois auxquels s’ajoutent éventuellement des projets réservés localement. Les collectes durent 3 à 4 semaines généralement, ce qui permet à chacun de souscrire tranquillement.

Points forts

  • Investissement minimum 50
  • Projets ouverts à tous régulier (3 à 4 par mois)
  • Aucun retard non contractuel
  • Aucune perte constatée
  • Bonne expérience et interface utilisateur (UX/UI)
  • Des projets concrets, locaux, verts, bénéficiant parfois de contrat de rachat de l’électricité sur plusieurs années
  • Variétés des projets (nature, localisation, porteur, remboursement amortissable / in fine)
  • Des projets locaux et durables

Points faibles

  • Durée des projets EnR est parfois longue (5 à 6 ans)
  • Les collectes sont relativement longues (1 mois n’est pas rare)
  • Restrictions géographiques sur certains projets
  • Quelques fonctionnalités et indicateurs manquants 
  • Investissement illiquide (bloqué 12 à 72 mois)
  • Risque de perte en capital

Mon avis sur Lendosphere est similaire à celui d’Alexis, c’est d’ailleurs pour cela que je lui ai demandé de rédiger cet article. Lendosphere se développe rapidement et propose des projets particulièrement solides. Par exemple, j’ai investi sur un projet de TotalEnergie et sur trois de Artea, deux sociétés côtés.

L’augmentation des rendements permet d’obtenir des performances qui se rapproche du crowdfunding immobilier, ce qui représente une opportunité intéressante pour diversifier son risque tout en faisant un geste pour la transition écologique.

Alexandre pour Investissements Faciles

Mon avis sur Lendosphère au format vidéo

Si vous désirez obtenir des informations complémentaires sous format vidéo, je vous invite à consulter mon analyse. Notez cependant que si j’actualise régulièrement cet avis Enerfip, la vidéo correspond, elle, plus à une analyse à un moment donné (au moment de sa sortie).

Mes investissements sur Lendosphere

Depuis mes débuts en 2021, j’ai investi 3 200 € sur 34 projets, soit un ticket moyen d’un peu moins de 100 € par projet :

  • À ce jour, 2 projets ont été intégralement remboursés ;
  • Mes encours sur Lendosphere s’établissent à 2 700 € ;
  • Je n’ai aucun retard et aucune perte sur mon portefeuille.

Je suis particulièrement actif sur Lendosphere depuis fin 2022, en participant à presque toutes les collectes ouvertes à tous. Mon objectif était de bénéficier de la récente hausse des rendements et d’abaisser le niveau de risque de ma poche crowdfunding en renforçant mon exposition sur les projets EnR (au détriment du crowdlending P2P européen).

Depuis peu, j’ai décidé d’être plus sélectif en prêtant davantage attention, par exemple aux types d’énergies renouvelables, zones géographiques, stade de développement des projets et porteurs de projets. À ce sujet, Lendosphere met à disposition un graphique particulièrement utile permettant de visualiser le capital restant dû par porteur de projet, très pratique pour diversifier le risque opérateur.

Le portefeuille d'Alexis en Aooût 2023
Le portefeuille d’Alexis en Août 2023

De mon côté, j’ai financé 8 projets pour 3 600 €. Mon ticket moyen est d’environ 450 €.

Portefeuille d'Alexandre sur Lendosphere
Portefeuille d’Alexandre sur Lendosphere

En décembre 2023, je n’ai aucun retard sur ses projets et les intérêts sont payés en temps et en heure. Avec la hausse des taux récentes, je vais continuer d’investir sur Lendosphere pour atteindre 4 000 à 5 000 €, et ainsi avoir un montant investi similaire à Enerfip.

Alexandre pour Investissements Faciles

Présentation générale de Lendosphere

Lendosphere est une plateforme de financement participatif française dédiée à la transition énergétique (crowdfunding EnR). Concrètement, la plateforme met en relation des porteurs de projets avec des investisseurs particuliers souhaitant dynamiser leur épargne dans des placements décarbonés.

La plateforme de crowdfunding vous donne la possibilité d’investir à partir de 50 € dans des projets écologiques concrets :

  • Parc photovoltaïque ;
  • Ferme éolienne ;
  • Unité de méthanisation ou réseau de chaleur ;
  • Également quelques projets d’efficacité d’énergétique (immobilier durable).

L’investissement sur Lendosphere s’effectue essentiellement en dette au travers d’obligations (simples ou convertibles). Certains projets de plus petite taille avec collecte locale fonctionnent parfois avec des souscriptions en capital (action). Lendosphere est régulée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et est immatriculée en tant que Conseiller en Investissement Participatif (CIP)

Lendosphere enregistre une croissance forte avec 100 millions d’euros collectés sur les 18 derniers mois grâce à un marché porteur et des taux en fortes hausse en 2023. La plateforme de financement participatif bénéficie également, depuis son rachat en novembre 2021 par 123 Investment Managers, de la force de frappe de la société de gestion de capital investissement pour l’accompagner dans son développement.

Type plateforme Crowdfunding énergie renouvelable
Agréments AMF CIP (Orias : 14006560)
Pays France 🇫🇷
Dirigeants et actionnaires de référence Laure Verhaeghe
Amaury Blais
123 IM
Année de création 2014
Avis clients
Taux d’intérêt moyen 5,82 %
Investissement minimum 50 €
Montant financé 254 000 000 €
Retard jusqu’à 6 mois (en montant) 0 %*
Retard > 6 mois / Défaut (en montant) 0 %*
Perte (en montant) 0 %**
Bonus parrainage 30 € pour 100 € investis avec le code partenaire IF2023
Update : septembre 2023

Source : indicateurs de performances
* Le taux de retard en montant correspond à : montant en retard / (somme des encours + de tous les retards)
** Le taux de perte en montant correspond à : montant des pertes / (somme des remboursements + pertes)

Quelques statistiques sur les projets financés par Lendosphere

Depuis sa création en 2014, Lendosphere a collecté 238 m€ permettant le financement de 480 projets. Le ticket moyen investi sur la plateforme s’établit à 1 750 €. Historiquement, Lendosphere proposait une majorité de projets réservés localement, mais la tendance s’est inversée depuis 2022 avec une prépondérance désormais de collectes ouvertes à tous.

En cumul depuis 2014, le taux d’intérêt moyen proposé sur les projets ressort à 5,72 %. Depuis fin 2022, les collectes affichent des rendements en forte progression, avec des taux compris entre 7% à 8% en cette fin 2023. Le taux d’intérêt moyen offert sur les projets est ainsi passé de 5,55 % en 2022 à 7,15 % en 2023. La durée des projets fluctue entre 2 à 5 ans avec une durée moyenne de 43 mois, soit un peu plus de 3 ans et demi. À date, aucun retard non contractuel et aucune perte définitive n’a été enregistré.

Les chiffres principaux de Lendosphere
Les chiffres principaux de Lendosphere

Lendosphere permet de se bâtir un portefeuille diversifié avec un niveau de risque modéré

Actuellement, les rendements oscillent entre 7 % à 8 %, et la plateforme Lendosphere réussi l’exploit de n’avoir aucun retard et aucune perte enregistrés à ce jour (octobre 2023). Rappelons toutefois que :

  • Les performances passées ne présagent pas des performances futures ;
  • Le rendement vient rémunérer un niveau risque et que les retards ;
  • Surtout, que les pertes mettent souvent plusieurs années avant de survenir et que 45 % des montants collectés par Lendosphere l’ont été dans les 18 derniers mois.
Les porteurs de projets de Lendosphere
Les porteurs de projets de Lendosphere

Les projets d’énergies renouvelables dans des parcs photovoltaïques ou éoliens font appel à des technologies matures et éprouvées. Ces projets bénéficient régulièrement de contrats de rachat de l’électricité produite sur 10 à 20 ans, ce qui permet de sécuriser la rentabilité du projet dès sa construction. On peut souligner également la qualité globale des porteurs de projets de Lendosphere qui sont souvent des grands groupes ou des PME/ETI établies.

Lendosphere donne du sens à votre épargne

La plateforme de crowdfunding EnR donne la possibilité d’allouer son épargne de manière directe et transparente sur des projets tangibles, durables avec parfois une dimension locale. J’ai participé ainsi en juin 2023 au financement du remplacement du système de maintenance des 3 éoliennes du parc éolien de Lamballe, dans les côtes d’Armor où une partie de ma famille réside.

Lendosphere offre une bonne expérience utilisateur

Lendosphere est une plateforme 100 % digitale. Les processus de création de compte et d’investissement sont fluides. L’interface utilisateur est sobre, mais efficace. Le service client est réactif : d’expérience, j’ai eu peu d’interactions avec jusqu’à présent mais les réponses ont été rapides et précises à chaque fois.

La présentation des projets est claire, même s’il manque quelques éléments selon moi. Un tableau de bord synthétique permet d’avoir un aperçu rapide sur son portefeuille et d’accéder à des états détaillés si besoin, mais quelques indicateurs font défaut à mon sens (nous y reviendrons plus bas).

123 IM : un atout pour accompagner le développement de Lendosphere

Le rachat de Lendosphere par 123 IM a donné de nouvelles marges de manœuvres à la fintech en lui permettant d’élargir sa base d’investisseur. La plateforme en ligne propose désormais une solution d’investissement aux institutionnels au travers des fonds obligataires « 123 transition énergétique » pilotés par 123 IM qui co-investissent sur certains projets de la plateforme, aux côtés des investisseurs particuliers.

Lancé en juin 2022, le fonds 123 transition énergétique 1 a ainsi permis d’accompagner Lendosphere sur 9 projets en co-investissant à hauteur 14.5 m€. Le fonds 123 transition énergétique 2 est actuellement en pré-commercialisation et peut se targuer du soutien du fonds européen d’investissement qui figurera parmi les institutionnels de ce second millésime.

Ces co-investissements des fonds 123 transition énergétique procurent d’autres avantages. Pour Lendosphere c’est l’opportunité de cibler des projets de plus grandes tailles. Cela renforce également l’alignement des intérêts entre les investisseurs particuliers et la plateforme en ligne dont l’actionnaire majoritaire est désormais directement intéressé aux performances de certains projets au travers de ces co-investisssements.

L’adossement à 123 IM offre d’autres atouts à Lendosphere. Il permet à la fintech de bénéficier de l’expertise et du réseau d’une société de gestion indépendante, forte de 20 ans d’expérience dans le capital-investissement. Lendosphere a ainsi pu bénéficier du réseau de CGP d’123 IM pour « muscler » sa distribution sur certaines collectes auprès des particuliers.

À noter que les co-fondateurs historiques de Lendosphere Laure Verhaeghe et Amaury Blais sont restés aux commandes suite au rapprochement avec 123 IM, respectivement en tant que présidente et directeur général, ce qui permet à la plateforme de poursuivre ses ambitions de développement dans la continuité.

Les nouveaux axes de développement de Lendosphere

Diversification sectorielle dans l’immobilier durable

Pour atteindre ses objectifs de développement, Lendosphere entend accélérer dans les années à venir sa diversification sectorielle entamée depuis 2022 sur les projets de performance énergétique dans le bâtiment.

Les projets dédiés à transition énergétique ne se limitent pas en effet à la production d’énergies renouvelables. Les défis dans le domaine de la rénovation énergétique sont colossaux, avec pour objectif de supprimer les passoires thermiques et de réduire des émissions de CO2 des bâtiments.

La plateforme de crowdfunding EnR Lendosphere a ainsi clôturé avec succès au cours des derniers mois :

  • 4 collectes pour la société PEF2 (immobilier résidentiel) qui ont permis de lever 4.6 m€ s’inscrivant dans le cadre d’un emprunt global de 8 m€ ;
  • 2 collectes pour le groupe RORI Partners (immobilier tertiaire en Belgique) qui ont permis de récolter 1.7 m€ sur un emprunt global de 2.4 m€.
Présentation d'un projet Lendopshere
Présentation d’un projet de rénovation énergétique sur Lendopshere

À ce stade, je suis partagé sur ces projets :

  • D’un côté Lendosphere a fait ses preuves dans les énergies renouvelables en démontrant sa capacité à sélectionner les bons dossiers. Gageons que la société appliquera la même rigueur dans le choix des projets de performance énergétique ;
  • Cependant, l’immobilier durable requiert de nouvelles compétences, et nous ne disposons que de peu de recul jusqu’à présent sur les résultats de ces projets ;
  • De plus, certaines plateformes de crowdfunding immobilier françaises proposent des rendements supérieurs à 10 %. Il ne s’agit pas exactement de la même typologie de projets immobiliers, mais les rendements de Lendosphere peuvent apparaître moins attractifs sur cette typologie de projet.

Lendosphere étudie également en ce moment une diversification dans les actifs forestiers. À ma connaissance, aucun projet n’a été proposé sur cette thématique pour le moment.

Diversification géographique sur des projets européens grâce au PSFP

Lendosphere entend étendre son offre à des projets européens à compter de 2024/2025, grâce à l’obtention de l’agrément européen PSFP sur lequel la société planche actuellement. C’est le gros challenge à court terme de Lendosphere dans la mesure où les plateformes ont jusqu’au 10 novembre 2023 pour décrocher l’agrément.

À compter de cette date, seules les plateformes avec le statut PSFP pourront continuer d’exercer leur activité de financement participatif. Les plateformes PSFP qui le souhaitent pourront demander un passeport européen qui leur permettra d’étendre leur activité simplement dans tous les pays de l’Union européenne.

Lendosphere propose déjà des projets à l’international, comme l’attestent les 2 collectes ouvertes à tous, actuellement sur la plateforme (ci-dessous). Vous n’investirez cependant pas directement dans des sociétés étrangères mais financerez une société française qui refinancera sa filiale étrangère. La structuration de ces projets peut donc être plus complexe.

La liste des projets Lendosphere
La liste des projets Lendosphere

Quelques inconvénients et axes d’améliorations à envisager pour Lendosphere en 2024

À mon avis, Lendosphere est une plateforme sérieuse qui a fait ses preuves, mais certaines fonctionnalités et autres indicateurs manquent.

La mise en place d’un marché secondaire

L’investissement sur Lendosphere s’effectue au travers de titres financiers non-côtés très peu liquides. La mise en place d’un marché secondaire permettrait de faciliter la revente des titres. D’autant que la durée des projets est parfois longue (4 à 5 ans).

L’abaissement du seuil d’éligibilité au PEA/PME

Il est possible de bénéficier des avantages du PEA-PME en logeant ses titres Lendosphere dans cette enveloppe fiscale. Cependant, le ticket d’entrée est actuellement très élevé (de 5 000 € à 10 000 €) sur Lendosphere. De plus, tous les projets ne sont pas éligibles. Pour y avoir accès, il faut en faire la demande au support.

Pour le moment, Lendosphere ne semble pas enclin à ce stade à mettre en avant le PEA/PME : aucune mention PEA/PME ne figure sur les fiches descriptives des projets éligibles.

Pour rappel, le PEA-PME vous permet, après 5 ans de détention, d’abaisser la fiscalité de vos investissements en crowdfunding de 30 % (flat tax) à 17.2 % (prélèvements sociaux uniquement).

L’enrichissement des tableaux de bords avec de nouveaux indicateurs

Aucun indicateur permettant de mesurer l’impact de nos investissements en matière de développement durable :

  • Ni d’estimation de la production d’énergies renouvelables réalisée ;
  • Ni de calcul des économies d’énergies générées.

De même, nous n’avons pas accès au taux de rentabilité moyen de notre portefeuille (TRI), indicateur pourtant clé pour suivre notre performance financière.

Il s’agit-là des 2 principaux indicateurs manquants selon moi auxquels l’on pourrait rajouter également un indicateur sur la durée moyenne pondéré des projets de notre portefeuille et un graphique ventilant nos investissements par nature de projet (solaire, éolien, performance énergétique, etc.).

L’enrichissement des présentations projets de Lendosphere

Les informations financières nécessaires à l’analyse du projet sont présentes dans le Document d’Information Réglementaire Synthétique (DIRS), téléchargeable depuis la page du projet. La lecture de ce document peut être un peu indigeste pour les investisseurs moins au fait des états financiers.

Ainsi, une présentation synthétique des principales caractéristiques du projet permettrait de mieux appréhender le volet financier du projet. Pour un investisseur habitué, aux présentations powerpoint léchées de certaines plateformes de crowdfunding immobilier, cet ajout serait très appréciable !

Découvrez mes analyses et avis des projets Lendosphere

Je partage très régulièrement des analyses et avis sur les projets de mes plateformes préférées dont Lendosphere, mais aussi des descriptifs plus génériques sur certaines plateformes au gré de mes découvertes.

Exemple de description de projet sur Telegram
Exemple de description de projet sur Telegram

Pour avoir accès à ces analyses exclusives, je vous invite à rejoindre le Telegram de la communauté.

Quels sont les risques à investir sur Lendosphere ?

À mon avis, Lendosphere semble être une plateforme de crowdfunding intéressante. Il existe toutefois certains risques à bien appréhender avant d’investir.

La liquidité

L’investissement sur Lendosphere s’effectue en titres non-côtés qui sont très peu liquides. Les sommes investies sur Lendosphere risqueront donc d’être immobilisées sur une longue période entre 2 à 5 ans. N’investissez que l’argent dont vous n’aurez pas besoin immédiatement.

Les retards

Le porteur de projet peut se retrouver en difficulté momentanément et ne plus avoir la capacité d’honorer une échéance de remboursement immédiatement. Votre investissement sera en défaut et vous devrez faire face à un retard dans le paiement des intérêts et le remboursement de votre capital.

La perte en capital

Dans des cas extrêmes, le porteur de projet peut même faire faillite. Dans le processus judiciaire, l’État essaye de rembourser les créanciers.

Cependant, lorsque l’on en arrive à la liquidation, il est probable que la revente des actifs (projets d’énergie renouvelables, immobilier, mobilier) ne suffise pas à rembourser intégralement les investisseurs. D’autant que les créanciers bancaires seront généralement remboursés avant les obligataires Lendosphere.

La volatilité du marché de l’énergie

La rentabilité des projets d’énergies renouvelables est fortement corrélée au prix de revente de l’électricité sur les marchés. Certains projets bénéficient toutefois de prix de revente négociés sur des contrats long terme permettant de sécuriser les revenus, alors que d’autres subissent la fluctuation du marché ce qui peut impacter leur rentabilité financière.

Compte tenu de ces risques, je vous recommande très fortement de diversifier vos investissements.

La conclusion sur mon avis Lendosphere

Points forts

  • Investissement minimum 50
  • Projets ouverts à tous régulier (3 à 4 par mois)
  • Aucun retard non contractuel
  • Aucune perte constatée
  • Bonne expérience et interface utilisateur (UX/UI)
  • Des projets concrets, locaux, verts, bénéficiant parfois de contrat de rachat de l’électricité sur plusieurs années
  • Variétés des projets (nature, localisation, porteur, remboursement amortissable / in fine)
  • Des projets locaux et durables

Points faibles

  • Durée des projets EnR est parfois longue (5 à 6 ans)
  • Les collectes sont relativement longues (1 mois n’est pas rare)
  • Restrictions géographiques sur certains projets
  • Quelques fonctionnalités et indicateurs manquants 
  • Investissement illiquide (bloqué 12 à 72 mois)
  • Risque de perte en capital

Pionnière dans le crowdfunding dédié aux énergies renouvelables depuis 2014, Lendosphere s’est imposée comme une plateforme de référence en démontrant sa capacité à sélectionner de bons projets, comme l’atteste l’absence de retard et de perte à ce stade.

À court terme, l’enjeu majeur pour Lendosphere sera l’obtention de l’agrément européen PSFP (échéance novembre 2023), ce qui permettra à la plateforme d’étendre son offre pour les investisseurs français aux sociétés étrangères implantées dans les pays de l’Union européenne (diversification géographique). L’adossement au groupe 123 Investment Managers est une singularité de la plateforme et un atout pour lui permettre de mener à bien ses initiatives de développement.

Je pense que Lendosphere à sa place dans le cadre d’un portefeuille de crowdfunding équilibré, les projets EnR :

  • Apportant une diversification sectorielle ;
  • Présentant un niveau de risque moindre que le crowdfunding immobilier ou le crowdlending P2P européen.

Quelles sont les alternatives à Lendosphere?

Comme vous êtes susceptible de rechercher des alternatives intéressantes pour diversifier vos investissements, je vous propose de regarder également les avis que j’ai rédigés sur :

  • Enerfip: le plus gros acteur français du crowdfunding ENR, avec des résultats très intéressants également ;
  • Lendopolis : une autre plateforme de financement de crowdfunding ENR, avec des taux moyens un peu plus faible.

Si vous souhaitez découvrir d’autres idées, retrouvez mon classement des meilleures plateformes de crowdfunding.

Suivre Lendosphere

Pour être tenu au courant des nouveautés de Lendosphere, vous avez 4 canaux :

Pour tous les détails du partenariat (30 € de bonus), vous pouvez consulter la page dédiée à celui-ci.

FAQ

En investissant vous détiendrez des titres financiers non-côtés des sociétés portant le projet, le plus souvent des obligations, mais parfois des actions.

Lendosphere est détenue majoritairement par la société de gestion 123 Investment Managers, aux côtés de ses 2 co-fondateurs, Laure Verhaeghe et  Amaury Blais.

Oui, Lendosphere est une plateforme régulée par l’AMF en tant que CIP sous le n° 14006560. Lendosphere travaille actuellement à l’obtention de l’agrément européen PSFP.

Les rendements offerts actuellement (octobre 2023) s’établissent entre 7 à 8 % en moyenne. Il s’agit du rendement facial avant impôt et pertes potentielles. Rappelons que ces rendements ne sont pas garantis, le porteur de projet peut se retrouver en difficulté et ne pas payer les intérêts ou rembourser le capital.

Ces restrictions géographiques sont liées au cadre réglementaire qui entoure les projets d’énergies renouvelables relevant de l’appel d’offre de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Les porteurs de projets peuvent bénéficier d’un bonus tarifaire sur le prix de rachat de l’électricité à condition qu’une partie de leur projet soit financé par les citoyens résidents dans le département ou les départements limitrophes.

Aucun frais de souscription ou de gestion pour l’investisseur, les frais sont supportés par le porteur de projet en fonction des montants levés.

Attention toutefois, des frais de transaction seront facturés dans le cas où vous créditez votre compte de paiement sur Lendosphere puis le débitez sans investir. Ces frais correspondront à 1% de la somme débitée.

Oui, certaines collectes sont éligibles actuellement au PEA/PME. Le ticket d’entrée est compris entre  5 000 € à 10 000 €. Seuls certains projets sont éligibles. L’investissement au travers du PEA/PME s’effectue uniquement sur demande auprès du service client.

La durée des projets varie entre 2 à 5 ans généralement. A date (août 2023), la durée moyenne des projets s’établit à 3 et demi. Il s’agit là des durées moyennes prévues en début de projet, avant retard éventuel.

Non, il n’existe pas de marché secondaire actuellement sur la plateforme Lendosphere.

La fiscalité du crowdfunding est simple, vous êtes soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) soit 30 % sur les intérêts que vous recevrez.

Il existe des moyens de réduire cette imposition pour certains profils :

  • Si vous êtes dans la tranche marginale d’imposition à 11 % maximum
  • Si vous cotisez à un système de santé étranger (certains frontaliers par exemple)
  • Si votre résidence fiscale est à l'étranger
  • Si vous investissez au travers du PEA-PME

Oui, une très grande partie des étrangers et résidents fiscaux étrangers peuvent investir sur Lendosphere. Les seules limitations portent probablement sur les pays sous sanctions.

Lendosphere n'est qu'un intermédiaire, les contrats sont noués entre vous et la société émettrice des titres non-côtés, vous n'êtes donc pas dépendant de Lendosphere pour vous faire rembourser. Cependant, les projets qui se passent moins bien (retard, voire défaut) seront plus difficiles à gérer. Le statut PSFP oblige les plateformes à prévoir qu’un tiers s’occupe de la gestion extinctive des titres en cas de faillite.

Avez-vous apprécié ce post ?

Clique sur une étoile pour voté !

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de vote : 23

Aucun vote, sois le premier à votre !

Désolé que tu n'ais pas aimé le contenu

Améliorons ensemble cet article !

Dis moi ce que tu n'as pas aimé et ce que je peux améliorer ?