4
(3)

Lendermarket est une plateforme de crowdlending européen (aussi appelée P2P lending) qui vous permet d’investir dès 10 € dans des prêts en contrepartie d’intérêts. Le rendement moyen affiché figure parmi les plus élevés du marché, et c’est peut-être pour cela que cette plateforme en ligne vous intéresse. Nous verrons dans cet avis Lendermarket 2024 : ses avantages et ses inconvénients, et l’importance de bien comprendre le fonctionnement des plateformes de P2P Lending avant d’investir.

Table des matières

Mon avis complet sur Lendermarket en 2024

Je suis très méfiant actuellement sur Lendermarket du fait des turbulences rencontrées par la plateforme :

  • Retard de paiement massifs ;
  • Problème de liquidité du groupe Creditstar depuis 2022 ;
  • Démission de l’auditeur Grant Thorton fin 2023 (source) ;
  • Rapport annuel 2022 non disponible à date ;
  • Agrément européen PSFP toujours en attente depuis novembre 2023 ;
  • Instabilité du top management (3 CEO en 2023).

Dans le contexte actuel, Lendermarket est une plateforme qui s’adresse selon moi uniquement à ceux prêts à prendre un risque TRÉS élevé pour dynamiser le rendement de leur poche crowdlending. Si tel est le cas, Lendermarket doit rester une plateforme satellite, représentant une part très marginale de votre portefeuille de crowdlending.

Je partage l’avis global de Alexis qui a rédigé cet article, je serai même plus dur ! Pour moi, le conflit d’intérêt et la gestion de la crise de liquidité de Creditstar sont deux points problématiques. Et cela place cette plateforme comme hyper spéculative. Il est clair que l’intérêt de l’actionnaire principal passe largement avant celui des investisseurs.

Alexandre pour Investissements Faciles

Points forts

  • Investissement dès 10 €
  • Forte exposition sur l’Europe de l’Ouest (risques géopolitiques/monétaires plus faibles)
  • Une interface utilisateur particulièrement fluide et intuitive
  • Rendement moyen brut > 15 %
  • Plateforme en français (rare)

Points faibles

  • Nombre important de retards de paiement
  • Plateforme toujours dans l’attente de son agrément européen PSFP
  • La principale société de crédit en grande difficulté (Creditstar)
  • Un conflit d’intérêt entre Creditstar et Lendermarket (même actionnaire)
  • Investissement illiquide (pas de marché secondaire)
  • Risque de perte en capital
  • Plateforme déficitaire avec fonds propres négatifs

Mes investissements sur Lendermarket

À date, j’ai 830 € d’encours sur la plateforme dont 80 % en retard de paiement. Les retards de paiements s’obtiennent en sommant le montant des pending payments (qui dans mon cas correspondent en fait à des overdues > 60 jours… oui ce n’est pas intuitif) avec les retards inférieurs à 60 jours, soit 670 € (400 € + 270 €).

Mes intérêts de retard se montent à 399 €, soit 46 % de l’ensemble des intérêts que j’ai perçus, soulignant la propension des prêts à tomber très fréquemment en retard.

Après avoir investi 5 500 € en 2022, je réduis mon exposition fortement depuis 2023. Je ne compte pas quitter totalement Lendermarket pour autant. Pour le moment j’ai besoin d’y voir plus clair.

Dashboard du compte de Lendermarket
Dashboard du compte de Lendermarket

De mon côté, je n’ai plus rien sur la plateforme. J’y ai investi jusqu’à plus de 3 000 €, mais dès lors que j’ai vu les retards s’accumuler en fin 2022, j’ai arrêté d’investir et j’ai retiré l’ensemble des fonds.

Alexandre pour Investissements Faciles

Présentation générale de la plateforme Lendermarket

Pour s’affranchir de Mintos, le groupe Creditstar a lancé sa propre plateforme de crowdlending en 2019 : Lendermarket.

Lendermarket Limited est une société de droit irlandaise domiciliée à Dublin. Lendermarket Group OÜ est la société opérationnelle de la plateforme et se trouve à Tallinn. Ces 2 sociétés et le groupe estonien Creditstar appartiennent à Aaro Sosaar.

Lendermarket est une plateforme de crowdlending permettant d’investir sans frais à partir de 10 € dans des prêts à la consommation européen émis par les sociétés de crédit du groupe Creditstar. En clair, Creditstar émet un prêt à un particulier et se refinance auprès d’investisseur en proposant ce prêt sur Lendermaket à l’investissement. La durée des prêts est variable, de 30 jours à 2 700 jours. Les rendements offerts oscillent actuellement entre 10 % et 18 %

Les sociétés de crédit du groupe Creditstar - Avis Lendermarket
Les sociétés de crédit du groupe Creditstar

Depuis 2 ans, Lendermarket mène une politique active pour référencer de nouvelles sociétés de crédit extérieures au groupe Creditstar, ce qui permet de diversifier son portefeuille de prêt :

Depuis son lancement, la plateforme a contribué au financement de 401 000 000 d’euros de prêts, permettant à ses investisseurs de percevoir 17 900 000 millions d’euros d’intérêts pour un rendement moyen de 15.58 %. L’encours de prêt s’établit à 31 000 000 d’euros actuellement. La plateforme compte aujourd’hui plus de 17 000 investisseurs.

Statistiques de Lendermarket (avril 2024)
Statistiques de Lendermarket (avril 2024)

Lendermarket a connu un vif succès à son lancement et a plutôt bien traversée la pandémie de Covid-19 de 2020. Mais la plateforme se retrouve en difficulté actuellement, notamment du fait des problèmes de liquidité du groupe Creditstar et d’un agrément européen qui tarde à venir (nous y reviendrons par la suite).

Type plateforme Crowdlending européen
Régulation Non régulée (agrément PSFP en cours d’obtention)
Pays Irlande 🇮🇪 (siège social) / Estonie 🇪🇪 (siège opérationnel)
Dirigeant et actionnaire de référence  Aaro Sosaar (Actionnaire) / Carles Frederico (CEO)
Année de création 2019
Avis clients (Trustpilot / Google) 2,7 et 2,1
Taux d’intérêt moyen brut 15,58 %
Investissement minimum 10 €
Montant financé 401 000 000 €
Montant de l’encours 31 000 000 €
Montant en « Recovery » Non communiqué
Perte (en montant) Non communiqué
Bonus parrainage Je ne souhaite pas partager le bonus proposé
Présentation générale de la plateforme Lendermarket

4 choses à savoir avant d’investir dans le crowdlending européen

Le P2P Lending se résume à du financement de dette de société de crédit.

Le terme « Peer-to-Peer » (P2P) peut induire en erreur car en fait vous ne financez pas directement le particulier requérant un prêt, mais vous refinancez la société de crédit ayant déjà accordé un prêt au particulier.

Votre remboursement est directement lié à la capacité de la société de crédit d’avoir un cashflow et une rentabilité suffisante pour se permettre de rembourser les investisseurs. Si la société connait une passe difficile à cause de facteur qui lui son propre (difficulté de sélection ou de recouvrement) ou à cause d’élément extérieur, elle pourrait ne pas être en capacité de vous rembourser.

De plus, les plateformes assortissent très souvent leurs prêts d’une garantie de rachat (buyback guarantee). Concrètement, si un prêt est en retard (de plus de 60 jours, parfois 30 jours), alors la société de crédit a l’obligation de vous rembourser 100 % du capital restant dû et 100 % des intérêts courus. C’est l’équivalent d’une caution ou d’une GAPD de la société : si la société est en difficulté… les dominos tombent et les prêts ne seront plus remboursés.

Votre principal risque est le défaut de paiement de la société de crédit.

Nous avons vu précédemment que le P2P Lending se résumait finalement à du financement de dette de société de crédit et que la buyback guarantee n’offrait qu’une protection très faible. Avec le P2P Lending, votre principal risque est le défaut de paiement de la société de crédit.

Pour limiter ce risque, il vous faudra sélectionner des sociétés de crédit présentant une bonne liquidité et une bonne solvabilité. On peut définir ces termes comme la capacité de la société de crédit à faire face à ses échéances de paiements à court terme (liquidité) et long terme (solvabilité).

Les rendements élevés du P2P lending s’accompagnent de risques plus élevés.

Les rendements moyens affichés par les plateformes de P2P lending ont de quoi séduire, avec des taux de rendement interne (TRI) oscillant entre 8% à 18%. Ne croyez pas cependant ceux qui vous présentent le P2P Lending comme la martingale de l’investissement, les risques sont bien réels. Il n’y a pas de rendement élevé sans risque élevé !

Les plateformes communiquent massivement sur leur rendement moyen avant prise en compte des défauts de paiement (TRI brut de défaut). Mais en revanche, elles sont plus discrètes sur leur rendement moyen net de défaut (TRI net de défaut) qui est le véritable indicateur de rentabilité.

Saluons Mintos qui est assez transparent dans l’exercice. Le leader du P2P Lending européen a été durement impacté par la crise du Covid et le conflit russo ukrainien entre 2020 et 2022, avec un TRI net de défaut (net return) négatif à -1.4% et 8.5 millions d’euros de pertes pour les investisseurs par exemple en 2022.

Exemple de rendement net sur Mintos
Exemple de rendement net sur Mintos

Il faut rappeler que les prêts à la consommation, surtout court terme, sont souvent souscrits par des ménages relativement modestes avec une solvabilité limitée. Les défauts de paiement sont fréquents. La buyback guarantee de la société de crédit n’offre qu’une protection très limitée aux investisseurs.

Toutes les plateformes européennes de P2P Lending ne sont pas régulées.

Les plateformes régulées répondent à une autorité qui fixe un cadre réglementaire et supervise leur activité. Elles ont par exemple l’obligation de mettre en place un questionnaire KYC, un dispositif de contrôle des risques robuste et des produits réglementés dont le fonctionnement est décrit dans un prospectus normalisé.

Certaines plateformes sont régulées, d’autres non :

  • L’absence de régulation peut donner plus de marge de manœuvre pour se développer ;
  • Mais aussi permettre à certaines plateformes d’utiliser les leviers moins légaux et mettre en place des systèmes frauduleux plus facilement.

Les inconvénients de la plateforme Lendermarket

Des prêts à court terme avec énormément de retard chez Creditstar

Près de 50% de mes prêts court terme Creditstar souscrits début février 2022 sont tombés en défaut de paiement de plus de 60 jours, activant la buyback guarantee (soit 36 prêts « buybackés » sur 76 souscrits au global).

Ce sont surtout les prêts très court terme (30 jours max) Credistar Pologne et Espagne qui ont été rachetés. À noter également que certains de mes prêts court terme ont fait l’objet de retard sans pour autant atteindre les 60 jours activant la buyback guarantee.

Possibilité pour Creditstar de proroger de 180 jours la durée des prêts

Creditstar s’est mis à appliquer une disposition qui m’avait échappée jusqu’alors : la prorogation de la durée des prêts de 180 jours de manière unilatérale. Concrètement, vous pensez souscrire à un prêt très court terme (30 jours), mais vous vous retrouvez bloquer sur un prêt moyen terme (210 jours = 30 jours + 6 x 30 jours d’extension).

La magie de ces prorogations mensuelles : elles évitent aux prêts de basculer en retard de paiement dans votre tableau de bord.

Soyons clair, il s’agit bien d’un retard déguisé. Pire, après une 6ème extension de 30 jours, certains de ces prêts prorogés sont allés jusqu’au bout des 60 jours de retards jusqu’à l’activation de la buyback guarantee, portant la durée du prêt à 270 jours (30 jours + 180 jours d’extension + 60 jours retard avant buyback), soit 240 jours de retard.

Vous pouvez retrouver cette information sur la page Buyback Guarantee & Extensions du site Lendermarket :

Politique d'extension des crédits - Avis Lendermarket 2024
Politique d’extension des crédits – Avis Lendermarket 2024

Des « pending payments » Creditstar qui s’éternisent sur plusieurs mois

L’été est décidément une période propice à l’innovation chez Lendermarket. Après la mise en œuvre des extensions de 180 jours à l’été 2022, la plateforme a lancé en juillet 2023 le statut « pending payments ».

L’objectif est d’informer l’investisseur que le prêt final (au particulier) a été remboursé et que l’on attend le remboursement de la société de crédit. J’ai vite déchanté : les pending payments se sont accumulés jusque fin 2023, mettant en lumière les problèmes de liquidité du groupe Creditstar, incapable d’honorer son obligation de rachat des prêts après 60 jours de retard (nous y reviendrons par la suite).

Pending payments sur Lendermarket - Avis Lendermarket 2024
Pending payments sur Lendermarket – Avis Lendermarket 2024

Dès le début, Lendermarket a précisé que les pending payments seraient rémunérés à 18% d’intérêts après une période de grâce de 10 jours. Prévoir une rémunération à un tel taux, c’est manifestement tenter de compenser les investisseurs pour un fort désagrément.

Une nouveauté ubuesque : réinvestir ces « pending payements »

Plus problématique, Lendermarket a indiqué la possibilité de réinvestir les pending payments dans des nouveaux prêts. Pratique pour Creditstar qui voit « disparaître » des prêts en retard sans avoir à effectuer de remboursement. Cette fonctionnalité est avant tout un cache-misère de l’état des liquidités de certaines entités du groupe Créditstar.

J’ai tout de même fait un test en février 2024, en réinvestissant des prêts espagnols 30 jours en pending payments depuis un moment sur des prêts espagnols 60 jours et 90 jours pour voir si les remboursements ne fonctionneraient pas mieux sur des prêts court nouveaux de durée légèrement supérieures.

Résultat : mes prêts 90 jours se remboursent correctement (« current »), mais tous mes prêts 60 jours sont en retard ( « overdue »). Pour récupérer du cash, je roulerai peut-être quelques pending payments en souffrance sur des prêts 90 jours.

Râler pour obtenir un remboursement

Face à ces retards, j’ai contacté le service client le 3 décembre 2023 au sujet de mes 950 € de pending payments en souffrance pour savoir ce qu’il en était.

Le service client m’a répondu le jour même en me transmettant un formulaire de réclamation à remplir. Le 6 décembre 2023, 340 € de pending payements m’avait été remboursés, correspondant au capital de 34 prêts de 10 €. J’ai procédé au retrait le 8 décembre 2023, que j’ai bien reçu le lendemain.

Personnellement, j’ai été content de recouvrer 1/3 de mes pending payements, mais il est difficile de comprendre qu’il faille râler pour obtenir un remboursement…

Le problème majeur du groupe Creditstar : la liquidité

Les 3 inconvénients vus précédemment (proportion de prêts en retard élevée, recours massif à l’extension des prêts, pending payments s’éternisant) ne sont finalement que la conséquence du problème majeur de Creditstar : la liquidité, c’est-à-dire la capacité du groupe Creditstar a honorer ses échéances de remboursements à court terme et à activer la buyback guarantee si nécessaire.

Nous allons voir que cette liquidité a été particulièrement mise à mal dernièrement en regardant le bilan financier du groupe Credistar.

On constate que le cash a littéralement fondu à fin 2022 ne représentant plus que 364 k€, soit 0.2 % du Total Bilan (un niveau ridiculement bas). Un redressement est à souligner sur 2023, mais le niveau de 2021 n’a pas encore été retrouvé. Autrement dit, les caisses étaient vides à fin 2022. La situation s’est améliorée sur 2023, mais la trésorerie du groupe reste très tendue.

k€ 31/12/2021 31/12/2022 31/12/2023
Cash 5 985 364 3 247
Total Asset 196 958 235 806 256 722
Cash / Total Asset 3,0% 0,2% 1,3%

Pour faire rentrer du cash, Credistar a eu également recours massivement à des campagnes de juteux cashback pour les investisseurs. Sur 2023, 1 millions d’euros ont ainsi été payés en cashback (source : lendermarket – how much lendermarket investors earned in 2023). La multiplication de ces opérations a eu un impact négatif sur moi, renforçant ma défiance.

Une opacité sur les retards de paiement

Les nombreux retards de paiement sont un fait sur Lendermarket. Ce que je déplore, c’est le manque de clarté dans les outils mis à notre disposition pour mesurer ces retards. Lendermarket ne fournit aucun chiffre au sujet des retards de paiements dans les statistiques qu’elle publie.

Au niveau du Tableau de bord personnel, nous disposons certes de l’indicateur pending payments. Cependant cet indicateur mélange les pending payements classiques (remboursés rapidement) et ceux qui s’éternisent sans pouvoir les distinguer.

Ces derniers ne sont pas des pendings payements mais des retards ! Il faut appeler un chat un chat, il conviendrait de dissocier ces 2 notions comme dans le tableau de bord fourni par Mintos par exemple.

L’avis Lendermarket de la communauté des investisseurs en 2024

Les avis Lendermarket ne sont pas bons sur Google (2.1 sur 5 avec 30 avis)

Les avis Lendermarket 2024 sur Google
Les avis Lendermarket 2024 sur Google

Sur Trustpilot (2.7 sur 5, avec 330 avis), la situation est similaire.

Les avis Lendermarket 2024 sur Trustpilot
Les avis Lendermarket 2024 sur Trustpilot

Les extensions de prêts à répétition et les retards massifs sur les pending payments ont suscité de vives réactions (légitimes) parmi les investisseurs. D’autres avis récents soulignent en revanche les avancées dans le recouvrement des pending payments.

Regagner la confiance de ses investisseurs sera un travail de longue haleine pour Lendermarket !

Les risques à comprendre avant d’investir sur Lendermarket

Lorsque vous investissez sur Lendermarket, vous faites face à un nombre de risques relativement important dont il faut avoir connaissance :

  • Le risque de faillite de Creditstar : compte tenu du poids de Creditstar, c’est le risque de faillite majeur. Si Creditstar fait faillite, le groupe arrêtera de vous rembourser et il faudra attendre le recouvrement. Dans ce cas, il est probable que vous subissiez une perte ;
  • L’illiquidité : en l’absence de marché secondaire, il n’est pas possible de revendre votre investissement. Si vous prenez des projets longs, vous ne pouvez pas récupérer l’argent investi pendant toute la durée de ce dernier ;
  • Le risque de change : même si vous investissez en euro, vous pourriez y être exposé puisque certaines sociétés empruntent en euro et financent des prêts dans leur monnaie locale ; 
  • Le risque économique/politique et géopolitique : sur Lendermarket ce risque est moindre puisque vous serez surtout exposé via Creditstar à des pays de la zone européenne avec un faible risque pays. Attention cependant si vous optez pour les autres sociétés de crédits qui opèrent dans des pays plus « exotiques ».

Mon avis final sur Lendermarket en 2024

Points forts

  • Investissement dès 10 €
  • Forte exposition sur l’Europe de l’Ouest (risques géopolitiques/monétaires plus faibles)
  • Une interface utilisateur particulièrement fluide et intuitive
  • Rendement moyen brut > 15 %
  • Plateforme en français (rare)

Points faibles

  • Nombre important de retards de paiement
  • Plateforme toujours dans l’attente de son agrément européen PSFP
  • La principale société de crédit en grande difficulté (Creditstar)
  • Un conflit d’intérêt entre Creditstar et Lendermarket (même actionnaire)
  • Investissement illiquide (pas de marché secondaire)
  • Risque de perte en capital
  • Plateforme déficitaire avec fonds propres négatifs

À mon avis, du fait des turbulences rencontrées actuellement par la plateforme, mieux vaut rester à l’écart de Lendermarket actuellement, sauf si vous êtes prêts à prendre un risque TRÉS élevé. Si tel est le cas, Lendermarket doit rester une part très marginale de votre portefeuille crowdlending.

La reprise des remboursements des pending payments mensuellement initiée depuis février 2024 est un élément positif, espérons que cela continue.

Une fois régulée, Il conviendrait que Lendermarket émettent des Notes adossées à des portefeuilles de prêts avec une maturité plus longue (6 ou 12 mois minimum) pour améliorer la liquidité du groupe Creditstar. Il serait également souhaitable que Credistar allonge en parallèle la maturité de ses prochaines obligations cotées, ainsi que la durée de ses prochains crédits syndiqués afin que Lendermarket ne soit plus la variable d’ajustement en termes de liquidité.

Cela appelle également un changement de comportement de la part du top management de Creditstar pour ne plus considérer les investisseurs Lendermarket comme des créanciers de seconde zone.

FAQ : questions pour parfaire son avis Lendermarket

Lorsque vous prêtez de l’argent à une société au travers de Lendermarket, vous détenez un titre de créance non régulé sur la société de crédit qui a émis le prêt et qui oblige celle-ci à vous rembourser avec des intérêts.

Non, Lendermarket n’est pas régulée à ce jour, mais candidate actuellement à l’obtention de l’agrément européen PSFP.

Lendermarket offre un rendement moyen de 15,58 % / an avec un remboursement mensuel du capital et des intérêts. Le rendement est entendu ici brut de fiscalité et de potentielles pertes. Or, nous le voyons dans cet article, il y a un risque de perte important.

Non, Lendermarket ne prévoit aucun frais pour l’investisseur actuellement.

Les durées sont très variables (de 30 jours à 2 700 jours) et vous pourrez choisir de vous exposer à des projets plutôt courts ou longs.

Non, aucun marché secondaire n’existe actuellement, votre investissement sera illiquide.

Lendermarket n’étant pas régulée, il n’existe pas de prélèvement à la source actuellement. Vous serez donc soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) soit 30 % sur les intérêts que vous recevrez.

Il existe des moyens de réduire cette imposition pour certains profils :

  • Si vous êtes dans la tranche marginale d’imposition à 11 % maximum ;
  • Si vous cotisez à un système de santé étranger (certains frontaliers par exemple) ;
  • Si votre résidence fiscale est à l'étranger.

Lendermarket n'est qu'un intermédiaire, les prêts sont noués entre vous et la société de crédit, vous n’êtes donc pas dépendant de Lendermarket pour vous faire rembourser. A noter qu’ il pourrait être compliqué de se faire rembourser par des sociétés situées dans des pays exotiques.

Avez-vous apprécié ce post ?

Clique sur une étoile pour voté !

Désolé que tu n'ais pas aimé le contenu

Améliorons ensemble cet article !

Dis moi ce que tu n'as pas aimé et ce que je peux améliorer ?