5
(3)

Dans cet article, je vous explique le fonctionnement du financement participatif, aussi appelé « crowdfunding » (anglicisme). Derrière ces deux termes se cache le fait de lever de l’argent auprès du grand public. Découvrons ensemble ces différents types de financement auprès de la foule, du don, en passant par le prêt et l’investissement dans des parts d’entreprise.

Pour chacun, nous verrons leur fonctionnement, leurs qualités et défauts, ainsi que les meilleures plateformes pour vous lancer en 2024. 

Définition : qu’est-ce que le financement participatif ? 

Le financement participatif est ce que l’on nomme plus généralement le « crowdfunding ». C’est un financement de projets réalisé par l’intermédiaire de contributions collectées auprès de la foule (les particuliers que nous sommes). 

Pour faire simple, un entrepreneur propose un produit ou un projet et demande une aide financière auprès de particuliers. Cet argent est collecté auprès de plateforme en ligne réglementée. 

Le financement participatif englobe plusieurs sous-catégories : 

  • Le don (avec ou sans contrepartie « crowdgiving ») ; 
  • Le prêt (crowdlending) ; 
  • La prise de participation en action (crowdequity). 
Financement participatif : les chiffres de 2023
Typologies des projets de crowdfunding financés en France – Baromètre 2023 du crowdfunding

Le fonctionnement du financement participatif 

Le financement participatif permet à un porteur de projet de solliciter directement le soutien financier par des particuliers (donateurs ou investisseurs) plutôt que de dépendre de sources de financement traditionnelles comme les banques ou les investisseurs institutionnels. 

Les collectes sont dites « désintermédiées » car elles mettent en relation les porteurs de projets avec des contributeurs potentiels. Le fonctionnement du financement participatif a un cadre juridique particulier : 

  • Les plateformes de dons ou de prêts sans intérêt sont réglementées par l’AMF avec le statut d’Intermédiaire en Financement Participatif (IFP) ; 
  • Dès lors qu’il s’agit d’un prêt avec intérêt ou d’un investissement en actions, les plateformes sont réglementées par le statut de Plateforme de Service de Financement Participatif (PSFP). 

Les acteurs principaux du financement participatif 

C’est un écosystème qui comprend généralement 3 acteurs : 

  • Le porteur du projet : un particulier ou une entreprise qui propose un projet ou une idée à financer (entrepreneurial, immobilier, artistique, humanitaire, etc.) ; 
  • La plateforme de financement participatif : l’interface en ligne sur laquelle les porteurs de projets peuvent présenter leurs initiatives aux potentiels financeurs/ Elles ont aussi un rôle de « filtre » pour ne présenter que les projets sérieux ; 
  • Vous et moi : comme particuliers, finançons les projets, soit au travers de dons, d’un prêt ou d’un investissement en action. 

Quel est l’intérêt du crowdfunding ? 

Grâce au don, le financement participatif permet à des entrepreneurs de mesurer l’intérêt du public pour leur produit et de récolter de l’argent pour lancer leur projet ou soutenir une cause. Aujourd’hui, la grande majorité des collectes sont plus ou moins des « pré-commandes » de produit pour payer les coûts de productions.  

Pour les collectes qui proposent un prêt ou un investissement en action, cela permet aux entrepreneurs de trouver une alternative aux banques qui peuvent être frileuses selon la typologie de projet. 

Pour l’investisseur ou le donateur 

Le financement participatif vous permet de : 

  • Soutenir un entrepreneur, un créateur qui vous suivez et qui souhaite lancer son produit ; 
  • Financer des produits ou projets qui ont du sens pour vous et que vous souhaitez aider ; 
  • Investir dans des projets concrets qui peuvent compléter et diversifier un portefeuille d’investissement traditionnel. 

Ce type de financement vous implique « directement » dans le succès de projets qui vous intéressent ou qui correspondent à vos valeurs personnelles. 

Pour le porteur de projet  

Tout d’abord, c’est une alternative aux voies traditionnelles de financement, avec souvent des contraintes un peu moins fortes. Et surtout, des collectes de fonds plus rapides, en comparaison d’un emprunt bancaire. 

Une campagne de financement participatif réussie peut aussi être un très gros atout marketing quand il s’agit de mettre en avant un produit. Cela permet de créer un engagement autour du produit ou de la marque, et de se constituer une communauté. 

Cette base de soutien peut : 

  • Promouvoir le projet (ambassadeurs) ; 
  • Fournir des retours précieux (par exemple jauger l’intérêt potentiel du marché pour un produit ou un service avant sa production). 

Les différents types de financement participatif 

Le financement participatif sous forme de don (crowdgiving) 

Sans contrepartie 

Vous financez un projet sans attendre à un quelconque retour sur investissement. Cette typologie de financement participatif s’apparente plus à de la charité qu’à de l’investissement. Aucune contrepartie n’est attendue : vous donnez juste de l’argent (un don). 

Ce type de projet est relativement rare. 

Avec contrepartie 

Vous financez un projet ou la production d’un produit que vous recevrez en récompense en échange de votre soutien financier. Pour créer un maximum d’engagement, les porteurs de projets donnent souvent des avantages significatifs au plus gros contributeurs des projets (produits, goodies, services ou encore expériences exclusives).  

C’est ce type de projet qui a démocratisé le financement participatif puisqu’il peut être utilisé pour pré-commercialiser des produits et/ou être une stratégie marketing.

Le financement participatif sous forme de prêt (crowdlending) 

Le financement participatif sous forme de prêt se nomme le crowdlending. Il vous permet de financer divers types de projets comme : 

  • De l’immobilier (marchands de biens ou promoteurs)
  • Des startups ou des PME-TPE ; 
  • Des sociétés de crédit (crowdlending européen / P2P Lending). 
Financement participatif : fonctionnement crowdlending
Le fonctionnement tripartite du crowdlending immobilier

Le prêt à des PME et le prêt à des sociétés immobilières (crowdlending immobilier) 

Ici, il s’agit de prêter de l’argent à des porteurs de projets en échange d’un remboursement avec intérêts. C’est dans cette catégorie que se trouve par exemple le crowdfunding immobilier, un investissement que j’apprécie tout particulièrement ! 

Les rendements peuvent être attrayants, parfois supérieurs à 10 % par an, mais ils comportent des risques : par exemple, en cas de difficulté du porteur de projet, vous risquez de perdre une partie ou la totalité de votre capital initial. 

Ainsi, en participant à ce type de crowdlending, vous endossez le rôle de la banque, en devenant vous-même le créancier. Ce n’est pas un investissement sans risque, vous pourriez perdre jusqu’à l’intégralité de votre investissement. 

Le prêt à des sociétés de crédit (crowdlending européen / P2P Lending) 

Le fonctionnement est très similaire au point précédent. Le crowdlending européen/P2P Lending vous permet de prêter de l’argent à des sociétés de crédit qui vont elle-même prêter cet argent à des particuliers ou des professionnels.  Ce n’est pas directement le professionnel ou la personne que vous financez, mais bien la société de crédit. 

Ce type de crowdlending propose des rendements moyens potentiels de 11 %, ce qui est beaucoup. Toutefois, gardez à l’esprit que ces hauts rendements s’accompagnent de risques très importants. 

Personnellement, je considère que c’est un investissement particulièrement risqué : si la société de crédit est en difficulté, vous risquez de perdre jusqu’à l’intégralité de votre investissement. 

Le financement participatif contre actions (crowdequity) 

Le crowdequity est le dernier type de financement participatif : 

  • Vous contribuez au capital de jeunes entreprises en échange d’actions de l’entreprise que vous financez ; 
  • Il s’agit d’actions non cotées, aussi appelé Private Equity

En raison de leur jeunesse et de leur taille, il est probable que la moitié des sociétés fasse simplement faillite et que vous perdiez l’intégralité de votre investissement sur ces dernières. D’un autre côté, il est possible d’investir sur une société qui va exploser et vous permettra de multiplier votre mise de départ par 10 ou 100. 

Vous l’aurez compris, le niveau de risque, comme le niveau de récompense potentielle sont élevés.  

Il est important de noter que c’est un investissement long terme et peu liquide. Vous ne pourrez pas revendre vos parts quand vous le souhaitez, et il est possible que vous deviez attendre plus de 5 ans avant de pouvoir sortir de votre investissement. 

Quelles sont les meilleures plateformes de financement participatif  ? 

Il existe de très nombreux acteurs sur Internet. Pour identifier une plateforme de financement participatif fiable et répondant à vos critères, il faut vérifier que la plateforme est immatriculée comme IFP (pour les plateformes de dons) ou comme PSFP ou PSI (pour les plateformes d’investissement prêts/actions) 

Voici mon classement des meilleures plateformes de crowdfunding en 2024 (crowdfunding immobilier, énergies renouvelables, immobilier fractionné, etc.). 

Les meilleures plateformes pour investir en crowdfunding

Voici une présentation de cinq des meilleures plateformes de crowdfunding (crowdfunding immobilier et énergies renouvelables). Elles permettent de diversifier vos investissements, avec de bons rendements. 

Néanmoins, vous devez rester conscient des risques associés, y compris la perte du capital investi. 

Plateformes de crowdfunding immobilier 

Anaxago 

Cette plateforme se distingue dans le financement participatif de l’immobilier, des entreprises et du crowdequity. En 2024, elle affiche une performance moyenne impressionnante de 9,7 %

Anaxago est un acteur que j’apprécie pour son large choix de projets, une expérience utilisateur très agréable et son partenariat stratégique avec Cap Horn VC pour des opportunités en Private Equity. 

Quelques points à améliorer : un investissement minimum assez élevé de 1 000 € et des descriptions de projets plus détaillées. 

Logo Anaxago

Collecte : 572 000 000 €
Retard : 6,8 %
Rendement : 9,2 %
À partir de 1 000 €

✅Excellent suivi
✅Qualité des projets

✅Expérience utilisateur

Baltis 

Cet acteur du financement participatif offre des opportunités dans l’immobilier, les entreprises et le crowdequity, avec une performance moyenne de 10,09 % en 2024. Ses descriptions de projet sont parmi les meilleures du marché, et elle permet l’éligibilité de certains projets au PEA-PME

Toutefois, la plateforme Baltis connaît des taux de retards élevés, souvent dus à une sous-estimation des durées des projets. 

Baltis - Baltis s'offre Proximea

Collecte : 52 000 000 €
Retard : 21,4 %
Rendement : 10,6 %
À partir de 1 000 €

✅Diversité des projets
✅PEA-PME
✅Descriptions soignées

La Première Brique 

Cette plateforme est très accessible, avec un investissement minimum de seulement 1 €. Cela en fait une option de choix si vous débutez par exemple, ou que vous souhaitez vous diversifier. 

En effet, La Première Brique propose une grande diversité géographique des projets en crowdfunding immobilier, spécifiquement pour les marchands de biens, avec une performance moyenne de 11,3 % en 2024. 

Cependant, la plateforme est encore un peu jeune pour avoir un recul suffisant. 

Logo La Premiere Brique

Collecte : 107 000 000 €
Retard : 6,7 %
Rendement : 11,0 %
À partir de 1 €

✅Nombreux projets
✅Projets diversifiés
✅Très accessible

Pour aller plus loin, voici mes avis sur d’autres acteurs intéressants : 

Plateformes de crowdfunding énergies renouvelables (EnR) 

EnerFip 

Enerfip est le leader des plateformes de financement participatif des énergies renouvelables. Elle se concentre sur le solaire, l’éolien et la biomasse, et offre une performance moyenne de 5,62 % en 2024. L’entrée est facilitée par un ticket minimal de 10 €. 

Les rendements sont généralement inférieurs à ceux d’autres financements participatifs, mais c’est également un investissement moins risqué, par exemple que le crowdfunding immobilier. De plus, la durée des projets peut parfois être longue. 

Le financement participatif : investir ou donner à des projets

Collecte : 352 000 000 €
Retard : < 1 %
Rendement : 7,1 %
À partir de 10 €

✅Marché secondaire
✅PEA-PME
✅Projets durables

Lendosphere 

Cette plateforme excelle également dans le financement des énergies renouvelables, avec une performance moyenne de 5,83 % en 2024. Lendosphere vous permet un investissement initial de 50 € et n’a connu aucun retard ou perte, ce qui en fait une option sûre pour les investisseurs. 

L’interface utilisateur est bien conçue, bien que les collectes puissent être longues et que certaines restrictions géographiques s’appliquent à des projets spécifiques

Les meilleures plateformes de financement participatifs de dons 

Ulule 

Ulule offre une plateforme qui couvre un large éventail de projets, incluant des causes caritatives. Bien que plus connue pour le crowdfunding de projets créatifs et innovants, elle inclut aussi des campagnes de dons. 

Son interface est agréable, et vous permet de suivre les projets que vous financez. Vous pouvez également avoir accès à de nombreux projets internationaux. 

KissKissBankBank 

Cette plateforme est similaire à Ulule dans sa diversité de projets soutenus, y compris les initiatives caritatives et sociales. Elle a une forte inclinaison vers les projets créatifs, culturels et sociaux. 

Pourquoi investir dans le crowdfunding ?  

Soutenir une cause, un projet ou un entrepreneur (crowdgiving)  

Nous sommes ici sur une approche philanthropique ou une forme de soutien au travers de pré-commandes ! En effet, le crowdgiving vous permet de contribuer directement à une cause qui vous tient à cœur ou à un projet qui a besoin de financement pour avancer voire lancer sa production.  

Il est possible de soutenir tout type de projet : artistique, humanitaire ou d’entrepreneuriat. 

Cette approche est désintéressée car vous n’aurez aucun retour financier. Mais l’objectif est ailleurs : aider un porteur de projet et avoir une connexion directe avec « un projet qui a du sens » (sentiment de communauté et impact personnel dans le succès de l’initiative soutenue). 

Investir dans l’économie réelle 

Si vous souhaitez faire du financement participatif un investissement avec retours financiers, vous pouvez investir dans l’économie réelle (à l’inverse des unités de compte d’une assurance-vie par exemple). 

Ce type de placement vous permet de sélectionner : 

  • Des projets locaux (par exemple à quelques kilomètres de chez vous) ; 
  • Des typologies de projet à impact positif et/ou qui ont du sens pour vous (transition écologique, centres urbains, etc.). 

Avec le financement participatif, vous savez à quoi va servir votre argent ! 

Un investissement à haut rendement potentiel 

Le crowdfunding vous permet également de financer des projets variés (startups/ PME, immobiliers, etc.). Ce type de placement offre généralement des rendements importants : 

Par exemple : 

  • Le crowdfunding EnR propose des rendements moyens de 7 % par an en 2024 ; 
  • Le crowdfunding immobilier aligne des rendements moyens supérieurs à 10 % par an. 

N’oubliez jamais que plus le rendement est élevé, plus le niveau de risque l’est aussi ! 

Une participation accessible à tous 

Le financement participatif est accessible à la plupart des personnes, même dans l’investissement puisque certaines plateformes permettent d’investir dès quelques euros ! Et généralement, il n’y a pas de minimum en matière de dons.  

Autrefois, investir dans des startups ou des projets immobiliers était souvent réservé à des investisseurs avec plusieurs dizaines de milliers d’euros à investir. Le financement participatif a changé la donne, permettant à quiconque d’investir avec des sommes relativement modestes

Cela démocratise l’investissement et permet à un plus grand nombre de personnes de participer à des projets intéressants et/ou potentiellement lucratifs. 

Une démarche simple et transparente 

D’expérience, il est très simple et rapide de donner ou d’investir sur une plateforme de financement participatif. En quelques clics et quelques minutes, vous pouvez financer un projet. Cependant, dans le cas d’un investissement en financement participatif, vous devrez analyser les projets avant de vous lancer. C’est très important ! 

À ce sujet, je partage très régulièrement mes analyses de projets et mes avis sur les plateformes de financement participatif sur WhatsApp et Telegram ! 

Notons également que ces acteurs en ligne : 

  • Communiquent régulièrement avec leur communauté ; 
  • Permettent de consulter en amont les détails du projet sélectionné ; 
  • Permettent de suivre l’évolution de la collecte et de l’avancée du projet. 

Cette transparence aide à construire une relation de confiance entre la plateforme et les contributeurs, et de faciliter vos prises de décision. 

Une diversification des financements participatifs 

Comme vous avez pu le voir précédemment, le financement participatif n’est pas monolithique car il englobe divers secteurs et typologies de projet, et ce, que votre objectif soit de faire un don ou d’investir (crowdgiving, financement sous forme de prêts ou de royalties…). 

Cette variété de crowdfundings permet : 

  • Aux donateurs, de choisir le type d’engagement qui leurs correspond le mieux ; 
  • Aux investisseurs, de diversifier leurs placements pour réduite les risques pris. 

Tableau comparatif avantages/inconvénients des différents financements participatifs 

Type de
financement participatif 
Rendements moyens  Objectifs  Limites et risques 
Don sans contrepartie   Aucun  Soutien à des causes charitables
– Sentiment de communauté et de contribution directe 
Aucun retour financier 
Don avec contrepartie  Aucun (biens ou services reçus)  Aider le lancement
d’une société ou d’un produit 
Aucun retour financier 
Crowdfunding immobilier  8 à 13 %  Financer des projets
immobiliers définis 
Investissement illiquide
– Marché secondaire limité 
– Risque de pertes en cas de difficultés de l’entrepreneur ou sur le projet 
Crowdfunding énergies renouvelables (EnR)  5 à 9 %  Investissement dans
des projets durables 
Investissement illiquide  
– Risque de pertes en cas de difficultés de l’entrepreneur ou sur le projet 
Prêt à des sociétés de crédit (P2P Lending)  6 à 15 %  Financer des sociétés de crédit  Très haut niveau de risque
– Risque de pertes en cas de difficultés de la société de crédit 
– Très exposé aux risques géopolitiques (contexte international) 
Crowdequity  8 à 10 %  Participation au capital
de jeunes entreprises 
– Investissement illiquide
Investissement long terme
– Marché secondaire limité 
Risque de pertes élevés 
Tableau comparatif des différents financements participatifs

FAQ : en savoir plus sur le financement participatif avant de se lancer 

Les trois principaux types de crowdfunding sont : 

  • Le don (soutien avec ou sans contrepartie) ; 
  • Le prêt (avec l'attente d'un remboursement avec ou sans intérêts) ; 
  • L'investissement (contre des parts dans le capital de la société). 

Tout dépend de la définition que l’on donne au mot « rentable ». De plus, les rendements du crowdfunding dépend du type de projet, de la plateforme utilisée et des conditions du financement (exemple : 10 % en moyenne pour le crowdfunding immobilier en 2023).  

Plus le rendement est important, plus le risque l’est aussi ! 

Il n'y a pas de « meilleur » site de financement participatif en soi car cela dépend de vos critères et de votre stratégie globale. Pour le financement participatif immobilier, Anaxago ou La Première Brique sont de bons choix. Pour le financement participatif EnR, Enerfip ou Lendosphere sont des alternatives à considérer. 

Avez-vous apprécié ce post ?

Clique sur une étoile pour voté !