Depuis quelques mois, j’ai arrêté d’investir sur la plateforme BienPrêter, je le signale dans mon article mensuel ce qui amène de nombreuses questions. Cet article est ici pour répondre à la question : Pourquoi ai-je arrêté d’investir sur BienPrêter ?

Je n’ai pas pour habitude d’être dans la critique, mais l’objectif de cet article n’est pas de réaliser une présentation objective de BienPrêter.

De ce fait, les aspects positifs ne seront pas abordés :

  • accessibilité dès 20 €
  • 8 à 12 % de rendement
  • bonus attrayant
  • diversification croissante
  • aucun défaut (à ma connaissance)

Après une courte présentation, je vais m’attarder sur les points négatifs qui m’ont conduit à arrêter mon investissement, mais je vous incite à découvrir la plateforme par vous-même pour vous faire une opinion.

BienPrêter : du crowdlending à haut rendement

BienPrêter est une plateforme de crowdlending qui finance des prêts de sociétés avec des taux allant de 7 à 12 % pour une durée allant jusqu’à 30 mois. BienPrêter finance principalement des avances de trésorerie.

Cela correspond à avancer le montant de certaines factures à la société pour accélérer le développement des sociétés. Ce financement est mis en place sur fourniture d’une facture ce qui permet d’avoir une certaine garantie.

Pour commencer, ce type de prêts peut être risqué, car il peut être utilisé par des entreprises avec peu de liquidité. Un imprévu (impayé, retard) pourrait fragiliser la société emprunteuse.

Une histoire de “famille”

BienPrêter est une société dont le dirigeant est Michael MARTIN, ce nom est important, car il va revenir rapidement.

Information légale BienPrêter
Information légale BienPrêter
Societe.com BienPrêter
Societe.com BienPrêter

Pour les habitués de cette plateforme d’investissement, vous pouvez constater qu’il y a assez peu de clients, et un client revient particulièrement : Promup qui doit représenter 50 % du volume de prêt depuis la création de la plateforme.

Promup est la société dont les taux affichés sont les plus élevés avec un capital “garanti”. La société Promup appartient également à …. M. Michael MARTIN.

Information légale Promup - BienPrêter
Information légale Promup – BienPrêter
Société.com Promup - BienPrêter
Société.com Promup – BienPrêter

Une question se pose pourquoi pratiquer les taux plus élevés de BienPrêter pour une société soeur ?

Vous pensiez que c’était tout ?

Récemment, BienPrêter a annoncé l’arrivée de deux nouveaux clients : Kimpli et Kimpli Invest. Ces deux entreprises appartiennent à Capital Holding Company qui appartient aussi à M. Michael Martin.

Société.com Kimpli - BienPrêter
Société.com Kimpli – BienPrêter

Que conclure de cette filiation entre ces entreprises

M. Martin est en train de se monter un groupe de société dont la dette est financée par le particulier avec des taux élevés.

Plusieurs choses m’inquiètent, nous investissons sans avoir la moindre idée des dettes totales contractées de ces sociétés, puisqu’aucune information n’apparaît sur les fiches descriptives des financements. De mon point de vue, il est pertinent de se poser la question de la solvabilité de l’entreprise, car nous n’avons aucun élément qui montre que la société peut supporter la dette levée.

Un autre point inquiétant est que M. Martin préfère se financer avec de la dette à très haut taux (proche des 12 %), ce qui montre probablement qu’il est incapable de lever suffisamment de dettes bancaires. Les banques sont connues pour être sélectives, une société sur laquelle se porterait des doutes se verrait interdire ou réduire son accès au crédit.

Par conséquent, une absence de financement bancaire montrerait que M. Martin est incapable de convaincre son partenaire bancaire.

Important à retenir : Cette notion d’absence de financement bancaire est importante pour TOUS les projets de crowdfunding. Si le financement en crowdfunding vient en complément d’un financement bancaire, cela à un aspect rassurant quant à la qualité du projet. Par contre, si une banque est présente, les garanties de l’investisseur sont moins intéressantes. La banque prendra toujours les meilleures garanties.

Que va-t-il se passer avec la réglementation européenne ?

La nouvelle réglementation européenne sur le crowdfunding met l’accent sur la gestion des conflits d’intérêts.

Plusieurs acteurs du crowdfunding mettent en évidence le fait qu’il ne sera plus possible de lever de l’argent pour une société dont les actionnaires principaux sont les mêmes que ceux de la plateforme de crowdfunding.

Or c’est le cas avec beaucoup des clients de BienPrêter, puisque M. Martin est actionnaire principal de BienPrêter, Promup et les 2 Kimpli. BienPrêter pourrait perdre une partie significative de son chiffre d’affaires.

Depuis 1 an, il y a tout de même du positif, BienPrêter propose de plus en plus de projets de sociétés externes, mais reste très dépendant aux projets des sociétés du groupe.

Une garantie de capital enfin corrigée

Les projets de la société Promup et Kimpli étaient indiqués à capital garanti jusqu’il y a peu alors que dans la réalité ils ne l’ont jamais été. En effet, des garanties ont toujours été prises, mais ces dernières ne garantissent pas à 100 % le remboursement des projets contrairement à ce qui était indiqué.

Le premier projet Kimpli Invest a déclenché une vague de mécontentement, était en réalité lié à une promesse d’affection hypothécaire, ce qui est loin d’être une garantie suffisante. Cependant, à la suite de la réaction des investisseurs la plateforme a réagi positivement.

Sur le projet problématique, elle a fini par accorder une garantie de type Privilège de Prêteurs de Deniers. Maintenant, BienPrêter indique le type de garantie prise sur chaque projet. 

Garantie projets - Risques Bien Prêter
Garantie projets – Risques Bien Prêter

Promup : Une réputation client et collaborateur désastreuse

C’est le point qui m’ennuie le plus, car cela prouve que les produits vendus ne sont pas assez bons ou mal compris. Difficile d’imaginer que cette société va connaître une croissance sur le long terme si la satisfaction client n’est pas au rendez-vous.

Promup était auparavant Publicimm, Publicimm qui appartenait à M. Martin a été racheté par … une structure de M. Martin.

Depuis le rachat, une grosse partie des informations au sujet de Publicimm sont difficiles à retrouver sur internet. Je me souviens de mes premières recherches, avant le rachat, dans lesquels les avis clients et collaborateurs étaient particulièrement mauvais.

Ce qui me fait penser que ce rachat était en partie pour faire disparaître cette mauvaise réputation, par exemple, on en trouve pas mention sur le LinkedIn de Mickaël Martin et la société à disparu de certains sites d’avis utilisateur ou collaborateur.

Des remboursements curieux

Lors du rachat de Publicimm par Promup, il y a eu des remboursements anticipés massifs pour environ 1 000 000 € de projets Publicimm. Or, en cas de remboursement anticipé, les prêteurs ont une prime de 1 % du montant prêtés. Par conséquent, ce remboursement a coûté 10 000 € à la société Publicimm/Promup.

Les prêts de BienPrêter prévoient pourtant une clause qui, en cas de rachat de la société, permet de transférer automatiquement la dette à l’acquéreur. Ce remboursement anticipé ne me semblait pas nécessaire. Pourquoi avoir remboursé ces prêts et fait cadeau de 10 000 € ?

Cela est incompréhensible, d’autant plus que la justification donnée par BienPrêter est le “changement de propriétaire”.

Des difficultés techniques récurrentes

Pendant de très long mois, BienPrêter n’est pas parvenu à stabiliser sa plateforme avec un plantage systématique chaque jour de collecte. Aujourd’hui, cela va beaucoup mieux. Mais, il est légitime de se poser la question de la qualité (ou du budget alloué) à l’équipe (la personne ?) qui gère techniquement BienPrêter.

Pour améliorer votre sélection de projets crowdfunding

Je propose un channel Telegram entièrement public et gratuit dans lequel je décris des projets intéressants plusieurs fois par semaine en présentant les points forts, mais aussi les points faibles de ces projets !

Disclaimers

L’investissement en crowdlending comporte des risques dont les majeurs sont:

  • l’illiquidité, sur la plupart des plateformes, il est difficile voir impossible de revendre ses prêts
  • le défaut potentiel des sociétés financées, veillez à avoir une bonne diversification

Conclusion

En résumé, aucun de ces éléments n’est assez fort pour m’amener à vous déconseiller purement BienPrêter, mais, mis bout à bout, ces éléments me laissent un arrière-goût d’amateurisme et de conflits d’intérêts potentiels.

Dans le cadre de mon portefeuille d’investissement, j’estime que BienPrêter comporte des risques et je ne souhaite pas continuer à investir. Je pense que mon argent sera mieux investi sur d’autres plateformes de crowdfunding.

De plus, il est possible que la nouvelle loi encadrant le crowdfunding immobilier à l’échelle européen complique l’existence de BienPrêter puisque cette dernière va amener un nouveau cadre dans la gestion des conflits d’intérêts. Affaire à suivre de près si cette hypothèse se confirme !

Vous souhaitez tout de même tester : obtenez votre bonus

Si vous souhaitez vous faire votre propre idée de BienPrêter, je vous mets à disposition mon lien de parrainage. Avec ce dernier, vous bénéficierez de 10 € de bonus à investir pour 200 € investis. De mon côté, je toucherai 30 € que je devrais également investir.