Dans cette toute première interview d’Investissements Faciles, je mets à l’honneur mon tout premier partenaire : ClubFunding. Au-delà d’être un partenaire c’est aussi ma plateforme d’investissement en crowdfunding immobilier préférée. Elle propose de financer des projets de promoteurs immobiliers et de marchand de bien à 10 % d’intérêts en moyenne.

Lors de cet échange, David Péronnin nous partage sa vision du crowdfunding immobilier, nous présente ClubFunding et les solutions qu’ils proposent, le processus de sélection des projets et nous donne quelques informations sur les nouveautés à venir !

Avant de vous laisser avec cette interview, je tiens à remercier David Péronnin (Dirigeant) et Nathan Sitbon (relation investisseur) de leur temps et de la qualité de nos échanges.

ClubFunding est partenaire de Investissements-Faciles. Ils me permettent de vous offrir un bonus exceptionnel de 50 € avec le code IF21. Il suffit de leur envoyer par email lors de votre premier investissement! Pour en savoir plus, je vous invite à visiter la page dédié au partenariat.

L’interview avec David Péronnin – Dirigeant de ClubFunding

Interview ClubFunding - David Peronnin
David Peronnin

Alexandre (Investissements Faciles) : Commençons par te présenter, qui es-tu ? Quel est ton/tes rôle(s) dans ClubFunding ?

David Péronnin (Club Funding) : Bonjour et merci de m’accorder cet échange ! Je m’appelle David Péronnin et j’ai participé au lancement de ClubFunding en 2014.

Entrepreneur dans l’âme et père de famille, je suis moi-même issu d’une famille d’entrepreneurs. Originaire de Paris, j’y ai commencé mes études avant d’aller à Londres. Ma carrière a commencé dans la banque d’investissement dans le trading de matières premières. Après une dizaine d’années d’expérience sur les marchés financiers, j’ai décidé d’emprunter la voie entrepreneuriale et de participer au lancement de ClubFunding.

Alexandre : Quelle est ton expérience professionnelle, mais aussi personnelle avec l’investissement, l’immobilier et le crowdfunding ?

David Péronnin : Pendant 3 ans, j’ai travaillé dans le domaine des produits dérivés sur actions et matières premières chez BNP Paribas ; puis pendant 6 ans dans une filiale commune de la Société Générale et GDF Suez, devenue Engie, dans un rôle de Sales Trader donc plutôt commercial.

Mon expérience personnelle avec l’investissement a commencé très tôt, lorsque mes parents m’ont offert mes premières actions de sociétés non cotées quand j’ai obtenu mon brevet. En réalité, depuis très jeune, je me suis intéressé à la vie économique et à la vie des entreprises. Rapidement, le crowdfunding a donc attiré mon attention et j’ai réalisé qu’il existait une demande pour un nouveau produit d’investissement qui n’existait alors pas vraiment en France.

Alexandre : Comment présenterais-tu le crowdfunding immobilier et ClubFunding ?

David Péronnin : Le crowdfunding immobilier, c’est la capacité de mettre en relation des acteurs de l’économie réelle : d’un côté, des entrepreneurs immobiliers ayant un besoin de financement pour financer leurs projets et faire fonctionner notre économie ; de l’autre, des investisseurs qui souhaitent financer l’économie réelle, rassurés par le produit immobilier qu’on leur propose, tout en bénéficiant de rendements. C’est un partenariat gagnant-gagnant, qui offre une nouvelle solution à tout le monde.

Alexandre : Pour un promoteur ou un marchand de biens, quel est l’intérêt de choisir ClubFunding plutôt qu’un partenaire bancaire ou en complément d’un partenaire bancaire ?

David Péronnin : Pour un entrepreneur, choisir ClubFunding permet de bénéficier d’une solution rapide, flexible et moderne. Nos méthodes permettent d’aller vite et d’être efficace. Ce n’est pas toujours le cas d’une banque qui existe depuis cent ans.

Néanmoins, les entrepreneurs avec lesquels on travaille choisissent généralement ClubFunding en complément de leur financement bancaire. Lorsque le secteur du financement participatif s’est développé en France, beaucoup ont voulu opposer les plateformes aux banques. Nous avons vite compris que ce n’était pas pertinent et que l’on avait tous intérêt à travailler en partenariat.

Alexandre : Pourquoi les investisseurs qui nous lisent devraient choisir chez ClubFunding ? Qu’est-ce qu’il trouvera chez vous et pas chez la concurrence ?

David Péronnin : En démocratisant les émissions obligataires, nous souhaitions aussi proposer aux investisseurs un rendement régulier et avons donc rapidement mis en place des coupons mensuels. En investissant sur ClubFunding, les intérêts sont perçus chaque mois suivant votre souscription, le remboursement des obligations intervenant soit en totalité à la fin du projet, soit par annuité ou mensualités constantes, pour les projets les plus longs.

Nous proposons en outre un ticket d’entrée à 1 000 € et un taux de rendement au-dessus du marché, à 9,9 % contre 7,14 %* en moyenne sur l’ensemble du secteur. Notre taux de défaut reste cependant nul. Nous effectuons en effet une sélection stricte et rigoureuse des entreprises.

*Les offres de financements participatifs comportent des risques et en particulier le risque de perte totale ou partielle des sommes investies et le risque d’illiquidité. Plus le taux est élevé, plus le risque de perte en capital ou d’impayé des intérêts est important. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Alexandre : Peux-tu nous en dire plus sur les projets financés par les investisseurs de ClubFunding ?

David Péronnin : Nous misons sur la diversification des projets, afin de répondre aux envies et besoins du plus grand nombre tout en offrant la possibilité aux investisseurs de diversifier leur épargne, ce que nous leur conseillons. Sur la plateforme, nous finançons chaque semaine entre 3 à 5 projets : des promoteurs immobiliers, des aménageurs fonciers, des marchands de biens…

Interview ClubFunding - Projets clubfunding
Interview ClubFunding – Liste des projets ClubFunding

La granularité des projets que nous proposons est centrale : de Lille à Marseille et de Reims jusqu’à Nantes, nous allons à la rencontre de porteurs de projets dans la France entière. Outre des projets résidentiels, nous finançons également des bureaux et des commerces et restons en alerte sur les évolutions du marché.

Alexandre : En 2020, vous avez financé presque 120 000 000 € de projets, vous êtes la plateforme (en montant) qui finance le plus de projet immobilier. Quels sont vos objectifs pour les prochaines années ?

David Péronnin : Nous sommes la plateforme leader sur le marché français et avons connu une croissance de près de 60 % l’année dernière, malgré le contexte.

La crise que nous vivons actuellement a conduit les ménages à accumuler un montant record d’épargne, qui sera nécessaire à la relance de l’activité économique de notre pays. Nous souhaitons donc offrir de nouveaux produits à nos investisseurs pour leur permettre d’aller encore plus loin dans la diversification de leur épargne. Nous avons franchi une première étape en créant notre société de gestion, ClubFunding Asset Management, dont le premier fonds CFAM#1 a déjà été constitué.

Nous restons à l’écoute de nos investisseurs et travaillons actuellement sur des nouveaux produits innovants, qui devraient voir le jour dans les mois à venir.

Alexandre : Quel est ton sentiment sur le marché du crowdfunding dans les prochaines années ? Il y a un nombre de plateformes croissant, penses-tu qu’un nombre aussi important de plateformes est viable à long terme ?

David Péronnin : Les fondamentaux de notre secteur sont solides, 7 ans après la réglementation lui ayant permis de se développer en France. Le succès des plateformes ne se dément pas et l’engouement des investisseurs tout comme la demande croissante des porteurs de projets prouvent que notre activité est nécessaire. Même si notre croissance est importante, n’oublions pas que le crowdfunding immobilier ne représente encore qu’une goutte d’eau dans l’océan du financement français !

En 2020, les Français ont épargné 130 milliards d’euros. Notre marché, lui, ne pèse qu’1 milliard. La marge de progression est donc encore importante.

Les investisseurs, particuliers et institutionnels, les partenaires bancaires, les entreprises considèrent désormais que les plateformes de crowdfunding sont pour la plupart des acteurs sérieux sur lesquels il faut compter.

Notre secteur arrive cependant à maturité et nous allons devoir gérer un certain nombre d’enjeux, notamment les retards liés à la crise du Covid ou la demande de verdissement de nos produits. Je pense que les plateformes les plus solides sauront répondre à ces enjeux grâce à leur savoir-faire et que la nouvelle réglementation européenne offrira de nouvelles perspectives à notre secteur.

Alexandre : Comment comptez-vous soutenir la croissance à venir sans détériorer la qualité des projets? À quel point le modèle actuel est-il scalable ?

David Péronnin : Chez ClubFunding, nous avons toujours été très rigoureux sur les processus de sélection des projets. Je ne crois pas que leur qualité se détériorera pour plusieurs raisons. Nous avons acquis une véritable expertise immobilière qui nous permet d’être toujours plus précis dans notre sélection. De plus, notre taux de sélection s’élève aujourd’hui à 4 %, ce qui signifie que sur 100 projets qui nous sont soumis, nous n’en proposons que 4 sur la plateforme. La profondeur de marché est donc encore importante sans risquer de détériorer la qualité de nos projets.

En revanche, il est certain que la croissance de nos plateformes et de notre secteur ne doit pas se faire au détriment de la qualité. C’est de notre responsabilité et c’est la condition sine qua none pour une croissance pérenne.

En 5 ans, nous sommes passés d’un projet financé par mois à un par semaine puis un par jour. Notre modèle est donc suffisamment scalable. La seule limite que l’on s’impose est de pouvoir visiter chacune des opérations dans laquelle nous investissons.

Alexandre : D’ailleurs, pour que les investisseurs comprennent bien la sélection que ClubFunding réalise, pour un projet mis en ligne, combien sont-ils refusés en moyenne ?Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce processus de sélection (étapes, critères) ?

David Péronnin :

Le processus de sélection tient en 5 étapes :

  1. La soumission du projet, facilement réalisable en ligne sur notre site ;
  2. Une première analyse du dossier, la rencontre du dirigeant et la visite du site par nos équipes ;
  3. Le comité ClubFunding qui est un moment central et qui permet à un comité indépendant du management de l’entreprise de donner son avis sur les projets ;
  4. La sélection du projet. À cette étape, les équipes analystes évaluent précisément le projet et le profil de risque de l’entreprise sur une base de 8 critères précis. La décision de financement doit alors être prise à l’unanimité par les dirigeants de ClubFunding :
  5. Enfin, l’ouverture de la collecte sur notre site.

Alexandre : Dans vos dossiers d’investissements, quels sont les critères les plus importants à surveiller ?

David Péronnin : Nous offrons dans nos dossiers d’investissement une vision claire, précise et concise des points essentiels du projet aux investisseurs. L’expérience du dirigeant, le track record de l’entreprise sont des éléments importants. L’analyse du projet, sa situation géographique, sa commercialisation sont des points essentiels auxquels s’ajoute une analyse financière.

Interview ClubFunding - Synthèse d'analyse
Interview ClubFunding – Exemple de synthèse d’analyse d’un projet

Alexandre : Comme tout investissement, le crowdfunding est soumis à des risques, quels sont les principaux risques ? Que recommande ClubFunding à ces investisseurs pour réduire ce risque ? Comment ClubFunding peut-il nous aider dans cela ?

David Péronnin : Les principaux risques d’un investissement en crowdfunding immobilier sont bien sûr le risque d’illiquidité et le risque de perte partielle ou totale des sommes investies.

Naturellement, le taux de rendement est proportionnel au risque que représente le projet. Nous nous efforçons cependant de proposer des garanties solides et diverses sur chaque opération financée afin de maîtriser ce risque au maximum.

Notre principal conseil aux investisseurs est celui de la diversification : nous leur conseillons de se positionner sur différents projets, aux rendements et maturités diverses, de typologies différentes et dans des emplacements géographiques diversifiés.

De notre côté, nous entretenons une relation de confiance avec les dirigeants financés et nous procédons à un suivi régulier et approfondi des opérations. En cas de problème observé sur un projet, nous discutons avec le dirigeant et lui proposons la solution la plus adaptée. Dans le cas où un délai est demandé, si les relations avec l’opérateur sont bonnes, ClubFunding accepte la demande en contrepartie d’un taux bonifié.

Alexandre : Est-ce que ClubFunding, ces dirigeants et ces employés investissent au travers de ClubFunding ? Comment ClubFunding assure l’alignement des intérêts entre les investisseurs et la société ?

David Péronnin : Oui, ClubFunding et ses collaborateurs investissent systématiquement dans chacun des projets.

L’alignement de nos intérêts est parfait, nos deux objectifs étant les mêmes que ceux des investisseurs : leur offrir du rendement et une sortie positive pour chaque projet.

Alexandre : Parlons un peu du futur, j’imagine que ClubFunding a des projets dans les cartons pour continuer de se différentier, qu’elle petites améliorations sont à vernir ? Quelles grosses fonctionnalités devraient arriver ?

David Péronnin : Nous travaillons effectivement sur plusieurs améliorations de notre « Espace Club », l’interface qui permet aux investisseurs d’avoir une vision globale des projets dans lesquels ils ont investi. Surtout, nous leur proposerons dans les mois à venir une possibilité d’investir plus facilement et de manière simplifiée dans cet Espace Club.

Nous développons également un nouveau produit de crowdinvesting, situé à mi-chemin entre le crowdfunding immobilier, l’investissement locatif et la SCPI, et qui permettra facilement aux investisseurs de diversifier leur épargne dans une formule simple et accessible.

Alexandre : Plus concrètement, quelles sont vos priorités pour le premier semestre 2021 ?

David Péronnin : Nous avons la chance d’avoir connu un début d’année actif. Poursuivre la croissance de ClubFunding est évidemment notre objectif pour ce premier semestre, en conservant notre rigueur dans la sélection de projets toujours aussi performants.

Cela dit, nous pensons que la performance peut aussi se conjuguer avec des investissements plus responsables. La politique des entrepreneurs que nous finançons dans ce domaine sera dorénavant examinée de plus près.

Alexandre : À l’heure actuelle, quelle est ta vision de ClubFunding à long terme (5 ans et +) ?

David Péronnin : À long terme, notre ambition est de devenir la plateforme de référence dans l’investissement et l’immobilier pour les particuliers. Pour y parvenir, nous souhaitons offrir plusieurs types d’investissements aux maturités et zones de risques différentes afin de potentiellement répondre à l’ensemble des besoins.


De l’autre côté, nous souhaitons devenir le partenaire de référence des opérateurs immobiliers afin de les accompagner dans leur développement.

Alexandre : J’ai entendu parler d’un fond d’investissement, tu peux nous en dire plus ? Quel est son intérêt pour investisseurs et pour vous ?

David Péronnin : En effet, ClubFunding Asset Management, la société de gestion de notre groupe, a été fondée l’année dernière. Six mois après sa création, elle a constitué son premier fond, CFAM#1.

Interview ClubFunding
Interview ClubFunding

À travers un parcours 100 % digital, cette société de gestion, agréée par l’AMF, permet aux investisseurs particuliers et professionnels de souscrire directement en ligne. Le fonds est spécialisé dans le financement de PME du secteur immobilier. Il est ouvert aux investisseurs à partir de 20 000 € et leur permet de diversifier leur portefeuille de placements sur une vingtaine de lignes d’investissement tout en participant au financement de l’économie réelle.

Le fond reste ouvert à la souscription et vise la constitution d’un portefeuille d’investissements en titre financiers non admis à la négociation sur les marchés financiers. Il vise un taux de rendement interne net de frais de 7,00 % sur un horizon de 3 ans.

Le fond pourra co-investir aux côtés de la plateforme ClubFunding sur les projets immobiliers éligibles et bénéficiera d’un droit de premier regard sur ces opportunités d’investissement. Ce co-investissement, qui se fera aux mêmes conditions, permettra au fonds de bénéficier du sourcing de la plateforme.

Les premiers investissements ont été réalisés dès le mois de mars 2021.

Alexandre : Un dernier mot pour les lecteurs ?

David Péronnin : L’aventure humaine occupe une place importante dans notre activité, notamment grâce aux entrepreneurs de talent dans lesquels nous croyons et investissons via la plateforme.

Nous sommes toujours ravis d’échanger avec eux comme avec les investisseurs. Au fil des années, nous avons créé une communauté active qui nous permet d’évoluer dans la bonne direction. C’est vraiment ce qui nous anime au quotidien.

À tel point que l’on a créé un nouveau format, un podcast nommé Paper Club. Son principe est simple : on donne la parole aux professionnels, aux entrepreneurs de l’immobilier et de la finance, certains qu’on accompagne. Tous nous inspirent énormément. Nous souhaitons permettre à chacun de s’imprégner de leur parcours souvent impressionnant, voire insoupçonné. L’immobilier, c’est un métier de cœur. Généralement, quand on tombe dans la pierre, on n’en sort plus. Et ce sont exactement ces témoignages qu’on souhaitait partager avec notre communauté.