Fin 2019, on dénombrait plus de 2 400 cryptomonnaies, il est difficile de s’y retrouver. Aujourd’hui, le Bitcoin est le plus célèbre, mais il existe bien des alternatives au Bitcoin (appelé Altcoin), je vous en présente 7 8 particulièrement intéressantes dans cet article :

  • Ethereum (ETH)
  • RealToken [NEW]
  • Ripple (XRP)
  • Litecoin  (LTC)
  • Binance Coin (BNB)
  • Chainlink (LINK)
  • Iota (MIOTA)
  • Monero (XMR)

Chacune de ces alternatives au Bitcoin a son propre objectif, certaines ont des fonctionnalités particulières. La variété de cryptomonnaie est importante. À mes yeux, il est nécessaire de s’intéresser à plusieurs cryptomonnaies pour ne pas mettre tous ces oeufs dans le même panier.

Petit rappel : Une cryptomonnaie c’est quoi ?

J’ai écrit un article au sujet du Bitcoin dans lequel je rentre un peu plus dans les détails.

Les alternatives au Bitcoin, tout comme le Bitcoin, sont basées sur la technologie de la blockchain, il s’agit d’une technologie qui permet de réaliser des échanges (transactions) transparents et sécurisés. Un certain nombre de personnes doit valider chacune des transactions.

La blockchain est un ensemble de blocks qui se suivent dans le temps et forme l’historique des transactions, un block est composé de plusieurs transactions. Cette blockchain peut également avoir des fonctionnalités supplémentaires et c’est ce qui différencie ces alternatives au Bitcoin.

Comment acheter et trader des cryptomonnaies ?

Si vous êtes un débutant, je vous conseille Coinbase, ce dernier permet d’acheter les cryptomonnaies les plus courantes. C’est ce que j’utilise pour mon Bitcoin, mon Ripple et mon Ethereum. Coinbase est une plateforme particulièrement sérieuse.

Si vous utilisez mon lien Coinbase, vous recevrez 10 $ en Bitcoin quand vous aurez investi 100 $. Vous pourrez également gagner un peu de cryptomonnaie en suivant des cours de quelques minutes sur le fonctionnement de certaines cryptomonnaies.

Alternatives au Bitcoin : Coinbase
Alternatives au Bitcoin : Coinbase

Si vous êtes un peu plus expérimenté, je vous conseille Binance pour le trading de cryptomonnaies. Avec ce lien, vous aurez une rétrocession de 10% de vos frais de trading. Binance est réputé très fiable également et propose énormément de service (trading, carte de paiement, stacking, prêts, etc. ), à découvrir !

Alternatives au Bitcoin : Binance
Alternatives au Bitcoin : Binance

De vraies alternatives au Bitcoin

Que ce soit par intérêt pour les fonctionnalités de ces coins ou pour investir, il existe des alternatives au Bitcoin que vous devez connaître. Certaines de ces altcoins sont de bonnes candidates pour diversifier vos investissements.

L’Ethereum (ETH) : Un prétendant au trône ?

L’Ethereum est la seconde plus grosse cryptomonnaie, elle fait partie de ces cryptomonnaies avec des fonctionnalités supplémentaires. La blockchain Ethereum permet de définir des contrats (appelés smart contracts).

On pourrait imaginer 2 amis qui décident de créer un contrat pour parier sur un match de football grâce à Ethereum. Celui qui gagne le pari empoche la somme en jeu au travers de la blockchain. Ethereum permet de créer de véritables applications (DApps) au sein de sa blockchain.

Cette fonctionnalité est assez large et fiable pour que de nombreuses cryptomonnaies utilisent les contrats Ethereum pour effectuer leur lancement (Initial Coin Offering).

Un des grands défauts d’Ethereum est le coût et la rapidité de transaction lorsque ces dernières se multiplient. Mais la communauté de ETH a bien conscience du problème et une seconde version de cette blockchain est sur le point d’arriver.

Ces fonctionnalités supplémentaires par rapport au Bitcoin lui valent une utilisation importante. De plus, la seconde version apporte un véritable plus à cette cryptomonnaie.

RealToken : Le token qui permet d’investir dans l’immobilier US à 10 % + de rendement

RealT est une société qui propose d‘investir dans de l’immobilier US (et ailleurs bientôt) au travers de la blockchain. Pour cela chaque bien acheté par RealT est proposé à la vente sous forme de RealToken. Les tokens sont généralement proposés autour de 50 $ ! Les propriétés mises en vente proposent toutes des rendements supérieurs à 10% et vous recevez des loyers chaque semaine.

Altcoins prometteuses - Logo RealT
Altcoins prometteuses – Logo RealT

Quelques détails législatifs, comme une propriété ne peut pas être divisée, elle est attachée à une société dont un RealToken représente une part. Contractuellement, vous êtes actionnaire d’une société qui possède votre bien et recevez une partie des revenus de cette société.

Le RealToken est un token basé sur blockchain Ethereum et ECR20, il profite pleinement des fonctionnalités de la finance décentralisée, ainsi, il sera bientôt possible de réinvestir automatiquement ces loyers dans des propriétés, d’emprunter de l’argent en prenant des garantis sur vos biens possédés. Et l’équipe est très réactive aux nouvelles fonctionnalités proposées par les technologies liées à la blockchain. Pour couronner le tout, RealT propose un suivi régulier sur youtube en français!

Bref, je suis très emballé pour les fonctionnalités que la blockchain apporte au crowdfunding et RealT est pour moi un exemple de ce que sera le futur ! Je m’y intéresse de très près.

Le Ripple (XRP) : Des échanges rapides, un potentiel important

[UPDATE 24/12/2020] : La SEC, le gendarme de la bourse américaine, attaque le Ripple, pour des raisons spécifiques. Je vous déconseille fortement le XRP pour le moment.

Le Ripple est conçu pour être rapide et évolutif, son objectif est de permettre à des institutions financières de réaliser des transferts de sommes importantes rapidement et avec peu de frais.

Alors que les transactions en Bitcoin se comptent en dizaines de minutes (contre plusieurs jours pour un transfert interbancaire), le XRP permet de réaliser des transactions en quelques secondes.

Le Ripple commence à être beaucoup utilisé. Plus de 100 institutions financières ont déclaré utiliser le Ripple en 2020. Il y a des rumeurs autour de l’intérêt de Visa pour le Ripple.

C’est une de mes cryptomonnaies préférées, elle a un but précis, si des acteurs importants viennent à l’utiliser sa valeur pourrait exploser.

Le Litecoin (LTC) : le petit frère prometteur

Le Litecoin est très proche de son grand frère le Bitcoin. Son objectif est de permettre des échanges d’argent.

Il a son lot d’avantages par rapport au Bitcoin, des transactions meilleur marché, des opérations plus rapides. Cela en fait une alternative au Bitcoin pour les achats en ligne par exemple.

Cette ressemblance fait également que le Litecoin a du mal à percer, le Bitcoin ayant l’avantage d’être plus connu et d’avoir été le premier.

Le Binance Coin (BNB) : utilisé par la plus grande plateforme de trading de cryptomonnaie

Les Binance Coins sont liés à la plateforme Binance, ils servent principalement de moyen de payement des frais de trading.

Pour encourager l’utilisation du BNB, Binance a mis en place une réduction sur les frais de trading en Binance Coin. Par conséquent, tous les utilisateurs de Binance ou presque en possèdent.

Mais ce n’est pas le seul cas d’usage, Binance ajoute régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Aujourd’hui, le Binance Coin permet de :

  • Réaliser des payements
  • Investir dans des actions
  • Créer des smarts contracts

Le souci majeur du BNB est la société Binance. La valeur du BNB est liée à la bonne santé de cette société. De plus, c’est la société Binance qui gère cette cryptomonnaie et la communauté n’a pas la main dessus. Il est difficile d’avoir une confiance aveugle envers le BNB.

NB : Nous parlions, un peu plus haut, de la possibilité de créer des cryptomonnaies au sein d’Ethereum et bien sachez que le BNB est né au sein de la blockchain Ethereum.

Le Chainlink (LINK) : un maillon manquant à Ethereum

Le Chainlink est étroitement lié au fonctionnement des smart contracts. Dans la définition d’un contrat dans Ethereum, l’exécution de ce contrat peut se faire en fonction de données extérieures. Pour reprendre notre exemple précédent, le résultat de notre match de football serait une de ces données.

Chainlink apporte une solution pour permettre d’aller récupérer des informations qui ne sont pas disponibles au travers d’Ethereum Le LINK certifie le flux de données et l’intégrité de ces données.

Je n’ai pas creusé beaucoup plus la question, mais j’ai trouvé intéressant le concept et il montre bien toute la diversité qu’il existe au sein des cryptomonnaies.

Pour pousser un peu plus votre compréhension, je vous conseille cet article.

Le IOTA (MIOTA) : sous-exploité, mais novateur

Le IOTA est un projet un peu en avance sur son temps, il a pour objectif de permettre des transactions rapides entre différents objets connectés (IoT).

Contrairement au autres blockchain que nous avons vu, le IOTA n’est pas basé sur une blockchain classique, mais sur le Tangle. Le Tangle est conçu pour régler les problèmes de temps de validation des transactions. Chaque utilisateur qui réalise une transaction sera amené à en valider plusieurs. Plus le nombre d’appareils qui utilisent le IOTA sera élevé, plus les transactions seront validées rapidement.

Le IOTA permettrait de servir un marché de plusieurs centaines de millions d’appareils connectés. S’il arrive à monter en puissance, il pourrait avoir un avenir très prometteur. Mais en attendant, le IOTA est plus sensible qu’une blockchain classique à certains types d’attaques.

Le Monero (XMR) : La face sombre de la cryptomonnaie

[UPDATE 01/01/2021] : Le XMR est retiré de certaines plateformes, il est plus sage de ne pas y toucher.

Le Monera a pour principal objectif la confidentialité des transactions. Les transactions réalisées au sein du Monero sont intraçables. Théoriquement, cela est louable, vous disposez de votre argent comme vous le souhaitez.

Dans la réalité, tous les flux financiers sont surveillés pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Or le Monero est complètement opaque, il est très utilisé dans le darkweb et pour … les activités illicites.

Cette mauvaise publicité fait que le Monero reste une des alternatives au Bitcoin peu connu. D’ailleurs, je ne conseille pas son utilisation, car cette mauvaise presse fait qu’il a une communauté assez faible et n’avance plus depuis un moment.

Les risques des cryptomonnaies

Les cryptomonnaies sont des monnaies extrêmement volatiles, leurs valeurs varient fortement ce qui en fait un investissement très risqué. Si vous choisissez d’investir dans les cryptomonnaies, cela doit être une petite partie de votre patrimoine, une partie que vous êtes prêt à perdre totalement.

De plus, de nombreuses arnaques circulent autour des cryptomonnaies vous promettant des rendements importants. N’investissez qu’au travers de plateformes réputées et sécurisées. Par exemple : Coinbase ou Binance dont je vous ai parlé en début d’article.

Pour conclure

Les cryptomonnaies offrent un panel de fonctionnalités de plus en plus importantes. Je pense que la technologie de la blockchain n’est pas exploitée à 100% et que de nouvelles fonctionnalités apparaîtront encore dans les années à venir. Avec ces nouvelles fonctionnalités, de nouvelles alternatives au Bitcoin vont apparaitre.

Si vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies, intéressez-vous à ces nouvelles fonctionnalités, car des cryptomonnaies qui n’existent pas encore exploseront dans le futur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur mes investissements et sur l’investissement de manière générale, inscrivez-vous à la newsletter juste en dessous de cet article, cela me permet de développer ma communauté et m’encourage à produire plus de contenus de qualité !