4.5
(8)

Investir est une démarche qui peut s’avérer lucrative, à condition de l’aborder avec prudence et stratégie. Cependant, même les investisseurs les plus avertis peuvent tomber dans des pièges courants, être sujet à leurs émotions et engendrer des pertes importantes. Oui, mais quels sont-ils exactement ? Et puis, comment les éviter ? Cet article détaille les six erreurs les plus courantes à éviter pour bien investir et pour réduire le risque de perte, dans le but de naviguer dans l’univers financier avec conscience et assurance. 

Erreur n°1 : Ne pas définir ses objectifs d’investissement 

La première des erreurs à éviter pour bien investir : ne pas avoir d’objectif d’investissement clair

Avoir un but, c’est indispensable. Cela vous oriente et évite la dispersion de vos efforts. Par exemple, si vous investissez pour votre retraite, pour acheter un logement, ou simplement pour accroître votre patrimoine, chaque objectif dicte une stratégie différente. 

Sans but clairement défini, votre portefeuille pourrait devenir un assemblage désordonné d’investissements mal adaptés. Grâce à vos objectifs, vous pourrez évaluer :  

  • Votre horizon de placement, à comprendre la durée prévue pour votre investissement ; 
  • Votre tolérance au risque, à supporter les fluctuations du marché  
  • Vos besoins financiers futurs, à court, moyen et long terme. 

Une stratégie d’investissement doit être un plan d’action réfléchi, prenant en compte vos objectifs personnels et financiers, pour aligner vos décisions d’investissement avec ce que vous cherchez réellement à accomplir. 

Par exemple, si vous avez pour objectif d’acheter une maison dans 5 ans, alors il faudra veiller à ne pas investir sur le long terme, ou sur des supports trop risqués par rapport à l’apport prévu pour cette acquisition. Si vous investissez en bourse avec un horizon à 5 ans, vous pourriez vous retrouver à vendre vos actions au pire moment si les marchés sont en baisse.  

Cours du CAC40 depuis 10 ans montrant les fortes variations du marché
La courbe du CAC40 sur une période de10 ans montre les fortes variations du marché.

Erreur n°2 : Ne pas (assez) diversifier ses placements 

La diversification, c’est LA clef ! Elle vous permet de répartir vos investissements entre plusieurs catégories d’actifs pour ne pas dépendre d’un seul type d’investissement. Logiquement, ne pas assez diversifier est une erreur à éviter absolument, d’autant qu’il faut également diversifier au sein des catégories d’actifs.  

Et même au sein d’une classe d’actifs, il faut opérer une diversification pour réduire le niveau de risque de votre portefeuille. Globalement, il est préférable d’avoir un portefeuille comprenant un nombre limité de classes d’actifs (comme la bourse et le crowdfunding, par exemple), tout en assurant une bonne diversification au sein de chaque classe d’actifs, plutôt que de faire le contraire. 

En effet, si vous concentrez tous vos fonds dans une même classe d’actifs, une chute de celle-ci peut vous être préjudiciable. En revanche, avec une diversification intelligente, si une partie de votre portefeuille fléchit, d’autres investissements peuvent stabiliser la situation. 

Pour agir concrètement et éviter les erreurs d’investissement

  • Répartissez vos investissements en fonction de votre stratégie de risque ; 
  • Considérez les fonds indiciels (ETF) comme une option pour investir sur un ensemble d’actifs avec un seul produit financier ; 
  • Pensez aux obligations d’État ou d’entreprises comme un contrepoids aux actions plus volatiles ; 
  • N’oubliez pas les alternatives à l’immobilier si vous n’avez pas le capital initial nécessaire à l’investissement locatif, accessible directement ou via des plateformes de crowdfunding immobilier ou des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ; 
  • Réévaluez et ajustez votre portefeuille régulièrement, au moins une fois par an, pour maintenir une diversification optimale selon l’évolution des marchés et de vos objectifs. 

Bien que la diversification n’élimine pas le risque de pertes, elle peut atténuer les hauts et les bas de la valeur de votre portefeuille

Pour bâtir un portefeuille diversifié, pensez donc à inclure :  

  • Des actions ; 
  • Des obligations ; 
  • De l’immobilier ; 
  • Des fonds monétaires (et fonds euros) ; 
  • Et pourquoi pas des cryptomonnaies en petite proportion car le risque est important. 

Erreur n°3 : Se concentrer uniquement sur le rendement 

Lorsqu’il s’agit d’investir, le rendement peut souvent voler la vedette et occulter d’autres considérations importantes. Là est la troisième erreur à éviter pouvant vous empêcher de bien investir : la perspective de gains élevés peut être alléchante, mais il faut avoir en tête que plus le rendement est levé, plus le risques l’ai aussi

Les risques d’une approche basée uniquement sur le rendement 

En tant qu’investisseur débutant ou plus confirmé, focaliser son portefeuille uniquement sur des actifs à haut rendement peut vous exposer à des niveaux de risque excessifs. 

En effet, des rendements élevés sont souvent synonymes :  

  • De volatilité accrue ; 
  • Et potentiellement de pertes plus importantes en cas de retournements de marché. 

Des cas historiques comme la crise des subprimes montrent comment la quête de rendements élevés peut mener à des catastrophes financières. 

Débutée en 2007, elle fut causée par l’intégration de dettes de mauvaise qualité, avec un rendement relativement élevé, dans des produits financiers complexes, vendus comme fiables. L’accumulation des défauts de paiement a dévalué ces prêts, entraînant de lourdes pertes pour les banques, et provoquant une crise financière mondiale et une perte de confiance généralisée. 

Vous devez donc être conscient que plus le rendement est élevé, plus le risque l’est aussi

Comment équilibrer rendement et risque dans ses placements ?  

Pour trouver un équilibre optimal entre rendement et risque dans vos investissements, vous devez sélectionner des actifs qui offrent un rendement satisfaisant, tout en restant en adéquation avec votre profil de risque et vos objectifs de vie. 

Il est possible d’investir sur des produits ayant des niveaux de risque différents, par exemple :  

  • Les fonds en euros et les fonds monétaires offrent un niveau de risque relativement faible, et ont un niveau de rendement généralement faible. Ces derniers sont composés d’obligation d’État longs et courts termes ; 
  • Les fonds indiciels ou ETF (Exchange-Traded Funds). Ces fonds reproduisent la performance d’un indice boursier spécifique et offrent une diversification qui peut être importante, ce qui aura pour effet de réduire la volatilité que l’on retrouve sur les actions en bourse. 

À titre d’exemple, voici le « All Weather Portfolio » proposé par Ray Dalio, dont l’objectif est de réduire la volatilité et de limiter les pertes en période difficile : 

  • 30 % d’actions ; 
  • 40 % d’obligations à long terme ; 
  • 15 % d’obligations à moyen terme ; 
  • 7,5 % de matières premières ; 
  • 7,5 % d’or. 
Quels sont les 6 erreurs à éviter pour bien investir son argent ?
Attention : le All Weather Portfolio n’est qu’un portefeuille type. Il convient à chacun de l’adapter à ses objectifs. 

Erreur n°4 : S’endetter pour investir (effet de levier) 

S’endetter pour investir, souvent appelé « effet de levier », peut être une stratégie puissante pour accroître votre patrimoine, en particulier dans le domaine de l’immobilier. Cependant, il faut absolument aborder le concept d’effet levier avec prudence

Pour le dire différemment, l’endettement accroit les gains … mais aussi les pertes ! 

Avant de s’endetter, vous devez évaluer :  

  • En premier lieu, votre capacité de remboursement ; 
  • Puis l’ensemble des conditions de crédit ; 
  • Et les perspectives d’évolution du marché dans lequel vous souhaitez investir. 

Lorsqu’il s’agit de gérer votre endettement, la règle d’or est de ne jamais utiliser l’effet de levier pour des investissements volatils et à haut risque, tels que ceux des marchés boursiers ou des crypto-monnaies. L’utilisation de l’endettement dans de tels contextes peut vous conduire à des pertes significatives et est à éviter absolument

Prenons un exemple : si vous investissez 1 000 € avec un levier 5 et si l’action perd 10 % de sa valeur, vous perdrez alors 50 % soit 500 €. 

En revanche, l’endettement peut être judicieusement employé pour amplifier des investissements plus sûrs et stables, comme ceux dans l’immobilier locatif. Dans ce dernier cas, grâce à sa stabilité, l’endettement peut s’avérer rentable. 

Quelques recommandations avant de contracter un emprunt :  

  • Calculez vos flux de trésorerie mensuels pour vous assurer que vous pouvez gérer les remboursements sans compromettre votre budget ; 
  • S’interdire l’effet de levier sur la bourse, les monnaies et les cryptomonnaies ; 
  • En cas d’utilisation du levier, établissez un plan de sortie clair pour votre investissement, au cas où les choses ne se passent pas comme l’aviez prévu. 

Erreur n°5 : Laisser ses émotions guider ses décisions d’investissement 

La cinquième erreur à éviter pour bien investir est d’oublier que l’investissement est autant une question de psychologie que de finance

Laisser les émotions influencer vos décisions peut conduire à des erreurs coûteuses. La peur est votre pire ennemi :  

  • L’excitation peut vous inciter à investir au sommet d’un marché. C’est la définition même du FOMO (pour “Fear of Missing Out”), à comprendre comme la peur de rater une affaire ; 
  • La peur peut vous pousser à vendre instinctivement au pire moment, c’est-à-dire lorsque le marché a baissé significativement ; 
  • Etc. 

Une approche rationnelle, basée sur des données et une analyse factuelle, vous sera indispensable pour réussir ce que vous entreprenez. 

Pour éviter tout déboire, vous devez vous tenir au plan d’investissement que vous avez mis en place en amont. En cas de chute importante, prenait du recul quelques jours avant d’entreprendre une action. 

Erreur n°6 : Ne pas se former avant de commencer 

Ne pas comprendre dans quoi on investit 

Investir sans comprendre ce que vous faites est l’une des pires erreurs que vous pouvez faire. C’est bien logique : cela s’apparente à une navigation en eaux troubles… et se révéler tout aussi risqué. 

Avant de placer votre argent, vous devez comprendre le fonctionnement des différents produits d’investissement, ainsi que les marchés sur lesquels vous envisagez d’investir. 

Le manque de compréhension en matière de finance peut vous mener à des choix mal avisés et à des erreurs coûteuses, comme de l’investissement dans des produits complexes ou à haut risque sans appréhender pleinement leur nature par exemple. 

Où et comment se former pour investir son argent efficacement ? 

Puisqu’une bonne formation en amont est décisive afin d’éviter les plus grosses et évitables erreurs d’investissement, voici quelques possibilités à votre disposition pour ce faire :  

Dans tous les cas, qu’importe votre choix de formation :  

  • Appuyez-vous toujours sur plusieurs sources afin d’enrichir votre perspective ; 
  • Restez vigilant quant à la compréhension des enjeux de chacun des acteurs, certains avis peuvent être influencés par des partenariats ou des affiliations. 

Comment rectifier ces erreurs pour optimiser ses placements ? 

Utiliser les bons outils pour suivre ses performances 

Pour améliorer votre stratégie d’investissement et rectifier les erreurs courantes, l’utilisation d’outils spécialisés dans la finance est un must-have, et dont il serait dommage de s’en priver. 

Voici trois solutions qui peuvent aider à gérer et optimiser vos placements :

  • Finary: il s’agit d’un outil de gestion de portefeuille qui offre des fonctionnalités pour suivre la performance de vos investissements en temps réel. Il fournit entre autres :  
    • Des évaluations de la diversification ;
    • Une analyse des frais payés au travers des produits en portefeuille ;
    • Des propositions d’alternatives en cas de frais élevés ;
    • Un suivi des dividendes.
  • Portfolio Performance: un logiciel open-source qui permet aux investisseurs de suivre leurs investissements. Il : 
    • Offre une vue d’ensemble de vos actifs ;
    • Calcule la performance totale et la répartition du portefeuille ;
    • Crée un dashboard personnalisé.
  • Moning : c’est un outil en ligne qui vous permet de suivre votre performance et d’accéder aux informations financières clés d’entreprises cotées telles que : 
    • Les dividendes ;
    • Les ratios financiers ;
    • Les performances historiques. 

Les 6 bonnes pratiques à adopter pour investir et éviter les erreurs  

Pour mettre en œuvre une stratégie d’investissement efficace, vous devez : 

  • Établir un plan d’investissement clair, en définissant vos objectifs financiers, votre horizon de temps et votre tolérance au risque ; 
  • Réévaluer périodiquement votre portefeuille, en faisant au minimum un bilan annuel pour ajuster vos investissements en fonction de l’évolution du marché et de vos objectifs ; 
  • Maintenir la diversification de votre portefeuille ; 
  • Utiliser des outils de suivi comme ceux exposés ci-dessus ; 
  • Face à un événement significatif affectant votre portefeuille, prenez un temps de réflexion et revisitez la situation après quelques jours afin d’atténuer l’impact de vos émotions sur votre prise de décision

Éviter les erreurs pour bien investir son argent : en résumé 

Pour réussir vos futurs investissements, minimiser vos risques et maximiser vos gains, il est de votre devoir d’éviter ses six erreurs courantes

Vous devez donc :  

  • Vous fixer des objectifs d’investissement précis
  • Élaborer une stratégie de diversification astucieuse ; 
  • Ne pas se focaliser exclusivement sur le rendement ; 
  • Gérer prudemment votre endettement, voire vous l’interdire
  • Maintenir une approche émotionnellement neutre dans la prise de décisions ; 
  • Et acquérir les connaissances nécessaires avant de se lancer. 

En suivant à la lettre ces recommandations, vous partirez sur de bonnes bases et acquérez pour la suite des choses de bons réflexes d’investisseur

Avez-vous apprécié ce post ?

Clique sur une étoile pour voté !

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de vote : 8

Aucun vote, sois le premier à votre !

Désolé que tu n'ais pas aimé le contenu

Améliorons ensemble cet article !

Dis moi ce que tu n'as pas aimé et ce que je peux améliorer ?